Des vélos Carrefour sur la sellette

Un VTT neuf à 60 euros! Avec une telle offre promotionnelle, Carrefour Belgium vient à nouveau de frapper un grand coup dans le domaine très sensible des prix. Mais cette fois-ci, ce ne sont pas ses concurrents de la grande distribution qui s'en émeuvent. C'est Federvelo, la fédération professionnelle des fabricants et importateurs de cycles, qui monte au créneau.

Sandrine Vandendooren

Un VTT neuf à 60 euros! Avec une telle offre promotionnelle, Carrefour Belgium vient à nouveau de frapper un grand coup dans le domaine très sensible des prix. Mais cette fois-ci, ce ne sont pas ses concurrents de la grande distribution qui s'en émeuvent. C'est Federvelo, la fédération professionnelle des fabricants et importateurs de cycles, qui monte au créneau.

L'association, qui regroupe une trentaine de sociétés en Belgique, vient de lancer un message à l'égard des consommateurs. Elle les prévient «de ne pas se laisser embobiner par la campagne publicitaire Le Mois Carrefour offrant des vélos tout terrain au prix risible de 60 euros».

Federvelo met en garde

«En tant que fédération professionnelle, nous avons une responsabilité vis-à-vis des consommateurs. Nous estimons que vendre un VTT présentant toutes les qualités de sécurité requises au prix de 60 euros est tout simplement impossible», nous a précisé Guido Knabben, le secrétaire général de Federvelo. «Notre message n'est pas dirigé contre Carrefour ou contre d'autres grandes surfaces mais nous estimons qu'un vélo ne s'achète pas n'importe où ni n'importe comment mais bien chez un professionnel établi qui donne conseils et services et, à un prix correct», poursuit le responsable de la fédération, soutenue par le Fietsersbond, l'organisation flamande des cyclistes (le pendant du Gracq dans le nord du pays).

Carrefour se défend

L'offre promotionnelle en question fait l'objet d'une campagne d'affichage sur la voie publique, depuis le 15 octobre. Elle s'inscrit dans le cadre du «Mois Carrefour», une vaste opération commerciale que le distributeur français organise chaque année en octobre dans plusieurs de ses filiales européennes.

«Le principe de l'opération est de proposer des produits à des prix jamais vus pendant un mois, mais ce n'est jamais au détriment de la qualité comme Federvelo le laisse entendre», insiste Geneviève Bruynseels, la porte-parole de Carrefour Belgium.

Et de rappeler que le groupe Carrefour, premier distributeur en Europe, arrive à proposer de tels prix grâce à sa puissance d'achat. Par ailleurs, explique la porte-parole, le VTT en question (fabriqué en Italie) «dispose de tous les certificats prouvant que le vélo répond aux critères de qualité et de sécurité requis». L'article est, en outre, garanti pendant 2 ans (et 5 ans pour le cadre).

Depuis le début de la promotion, Carrefour a déjà vendu 4000 des 6000 VTT à 60 euros en stock. Le distributeur n'est donc pas encore en rupture de stock comme cela a été souvent le cas, par le passé, lors de semblables promotions.

D'après Federvelo, un bon VTT se vend entre 500 et 600 euros, 250 euros étant un prix plancher. «C'est clair que le VTT que nous vendons à 60 euros n'est pas un vélo de professionnel mais c'est au consommateur de choisir en fonction de son usage et de son budget», déclare Geneviève Bruynseels.

Ventes en hausse de 10pc

En 2002, selon les estimations de Federvelo, quelque 400000 vélos (tous modèles confondus) ont été vendus en Belgique, dont un tiers de VTT.

«Cette année, on connaîtra une croissance de 10 pc du marché grâce notamment au bel été que nous avons eu», note M. Knabben.

Quelque 80 pc du marché sont encore aux mains des détaillants spécialisés mais les grandes surfaces grignotent des parts, chaque année. Ainsi, les hypermarchés Carrefour vendent, à eux seuls, 60000 pièces par an (dont 10 pc pendant le Mois Carrefour) alors qu'il y a 3 ans, du temps de Maxi GB, ce chiffre n'était que de 45000.

© La Libre Belgique 2003