A chacun son blog

Catherine Vanesse

Ils existent différents types de blogs, le premier et le plus courant est évidemment le journal de bord (weblog). C’est cet usage du blog qui a contribué à son succès et à sa propagation rapide auprès de la communauté Internet. Le weblog est avant tout un outil personnel, permettant de s’exprimer sur différents sujets au choix, sur ses hobbys…même s’il permet parfois de s’insérer dans des communautés très soudées, voire fermées de bloggers partageant les mêmes centres d’intérêt. C’est aussi une façon pour les jeunes de continuer les conversations de l’école et d’en garder une trace. La plupart des blogs ont comme contenu du texte et des photos, mais on peut aussi y mettre de la musique, des images animées, des vidéos.

Les journaux intimes

Nombreux sont les jeunes a disposer d’un blog. Dans la plupart des cas, il sert a mettre des photos d’amis, de soirées, parler de leur passion… Contrairement à leurs aînés qui commentent l’actualité, créent des communautés virtuelles, les jeunes se sont plutôt appropriés l’outil au service de leurs liens sociaux, ils cherchent à gagner une certaine reconnaissance de la part de leurs amis, copains de classe, à offrir une image valorisante de soi. Mais attention les dérapages sont nombreux et le risque de tomber dans les blogs de « téléréalité », d’exhibition existe. En effet, se montrer en bikini sur une plage ou en train de faire un strip-tease attire plus de commentaires. D’autres encore s’expriment très librement et n’hésitent pas à crier leur souffrance sur leur blog, comme pour une adolescente du Pas-de-Calais, qui avant de se suicider, avait laisser un message annonçant sa mort sur son blog.

  • Suicide annoncé: le blog comme dernier message

    Blog journalistique

  • Internet a vu apparaître deux types de blogs journalistiques, d’une part le blog fait par des journalistes amateurs et d’autre part le blog de journalistes professionnels.

    Nombre de bloggers font preuve d'un talent certain. En effet, experts dans leur domaine leur prose et surtout la pertinence de leurs écrits n'ont rien à envier à certains journalistes. On peut d'ailleurs considérer que les blogs sont l'outil qui permet à ces journalistes amateurs de se révéler. Bien sûr, dans ce type d'exercice, le meilleur peut côtoyer le pire mais on peut remarquer qu'une sorte de sélection naturelle s'opère pour permettre aux blogs de qualité de se dégager des autres grâce à une visibilité supérieure au sein de la blogosphère.

    Ce type de journalisme amateur permet aussi de diversifier davantage les sources d’informations. En effet, lors des attentats du 11 septembre 2001, la plupart des médias s’étaient ralliés du côté des autorités américaines, ne laissant que peu de place à un réel exercice de la profession de journaliste. Ces donc à cette époque que les blogs ont principalement fait leur apparition afin d’agir comme un contre-pouvoir face aux autorités et aux médias.

    On peut voir à travers plusieurs exemples, qu’ils ont joué un rôle direct dans plusieurs épisodes de la campagne électorale américaine. Ce sont eux qui ont révélé que les documents produits par CBS pour démontrer que Bush avait eu des passe-droits pendant son service militaire étaient des faux. Ou encore, que des républicains finançaient en sous-main le troisième candidat, Ralph Nader. Ce sont également eux qui ont repéré la bosse suspecte (peut-être un gilet pare-balles) dans le dos du Président, pendant le premier débat télévisé. Eux enfin qui, le 2 novembre, jour du scrutin, ont entraîné une bouffée d'euphorie prématurée chez les démocrates, en diffusant les sondages sortis des urnes, qui donnaient Kerry gagnant.

    Par rapport à ce type de blogs, on voit se profiler deux types de réactions. L’une enthousiaste, y voyant l’avènement d’une véritable démocratisation de l’information, l’autre, plus suspicieuse, craint que ne règne une plus grande confusion auprès du public en raison du caractère non professionnel de ces sites.

    Un blog peut être dangereux quand il véhicule des faits non vérifiés. Mais utile le plus souvent quand il permet de préciser et de rectifier. Ou mieux encore quand il contourne la censure que souhaitent imposer les puissants, quels qu'ils soient. Ce n'est donc pas un hasard si les blogueurs ont pris leur envol avec la guerre en Irak avec ce qu’on appelle les « warblogs ».

  • Le blog du correspondant de Lalibre.be lors des élections américaines

    Partage et gestion des connaissances, Espace de travail collaboratif

  • C’est peut-être le type de blogs le moins connus du public et pourtant le précurseur en la matière. En effet, les premiers blogs étaient principalement utilisés par les chercheurs, les scientifiques, les historiens… pour mettre en commun leur recherche, faire des commentaires… Un blog apporte de nombreux avantages dans le cas des recherches, il permet de garder une trace sur Internet des échanges, des commentaires, des notes de différents chercheurs, tout en classant ces notes par ordre chronologique inversé, mais aussi sa simplicité de mise en ligne, et le fait de partager des données, des recherches avec des scientifiques du monde entier.

    Utilisation par les entreprises

    De plus en plus d’entreprises créées leur blog afin de favoriser la communication et les échanges au sein de l’entreprise. Un blog permet un communication moins formelle. Certaines entreprises incitent plutôt leurs employés à en créer un. Evidement dans ce genre de cas, tout comme dans le journalisme professionnel, des abus ont eu lieu. Certaines personnes se sont faites renvoyer pour avoir diffuser certaines informations ou pour avoir critiqué leur entreprise…

  • Renvoyé pour avoir critiqué son employeur

    Blogs de stars

  • Les stars et les grandes marques ont également cédé à la mode des blogs, de Brithney Spears à la Star’Ac en passant par Nike, les blogs de stars et de marques ne se comptent plus sur le web, un moyen de se rapprocher de ses fans.

    Les blogs politiques

    Les hommes politiques ont compris l'intérêt de cette nouvelle mode. Après les sites persos, après les séances de chats avec les internautes, on a vu des André Santini, Jean-François Coppé, Dominique Strauss Kahn ou Alain Juppé se mettre eux aussi au blog. Le ton est moins solennel que sur un site officiel. On fait mine de jouer la proximité avec les internautes, une solution pour se rapprocher, ou du moins donner une impression de se rapprocher de ses électeurs ou futurs électeurs potentiels. En Belgique, le phénomène des blogs politique n’a pas encore vraiment pris son envol, on les attend !

  • La vice-présidente de l'UE lance son blog!