La BNP s'offre les Galeries Lafayette

En s'alliant amicalement avec les Galeries Lafayette, la banque française BNP Paribas coupe court aux ambitions d'une autre banque de l'Hexagone, le Crédit Mutuel qui s'était invité il y a trois mois au capital du grand magasin. Pariant sur des dissensions entre les familles Moulin et Meyer, actionnaires historiques des Galeries Lafayette, le Crédit Mutuel avait fait irruption dans le capital du groupe en ramassant 15 pc du capital en Bourse.

AFP

En s'alliant amicalement avec les Galeries Lafayette, la banque française BNP Paribas coupe court aux ambitions d'une autre banque de l'Hexagone, le Crédit Mutuel qui s'était invité il y a trois mois au capital du grand magasin. Pariant sur des dissensions entre les familles Moulin et Meyer, actionnaires historiques des Galeries Lafayette, le Crédit Mutuel avait fait irruption dans le capital du groupe en ramassant 15 pc du capital en Bourse. Mais ce geste, qualifié à plusieurs reprises «d'inamical» par les dirigeants des Galeries, a eu l'effet inverse et abouti mardi à un accord pour consolider le groupe autour d'une des familles. Les Moulin ont annoncé le lancement, conjointement avec BNP Paribas, leur partenaire bancaire de toujours, d'une OPA sur 100pc du capital des Galeries. Parallèlement, Léone Meyer, héritière des Meyer et proche du président de BNP Paribas Michel Pébereau - il siège au conseil de surveillance des Galeries depuis plus de 15 ans - a vendu sa part à cette banque. Les dirigeants des Galeries soupçonnaient le directeur général du Crédit Mutuel Michel Lucas de ne s'intéresser qu'à Cofinoga, la filiale de crédit à la consommation du groupe.

Or, cette pépite, détenue jusqu'alors à 51pc par les Galeries et 49pc par BNP Paribas, fait partie intégrante de l'accord annoncé mardi, puisqu'il prévoit la montée de BNP Paribas à 50pc du capital de Cofinoga. Quant au Crédit Mutuel, il pourra se consoler en réalisant une plus-value estimée à quelque 90 millions d'euros puisqu'il a acheté ses titres Galeries Lafayette à 195 euros et que l'OPA lui en offre 235 euros.

© La Libre Belgique 2005