Rumeurs sur HVB

La possibilité d'un rachat d'HypoVereinsbank (HVB), deuxième banque allemande cotée, par l'italien Unicredito se fait plus insistante mais les analystes sont partagés sur la pertinence stratégique de ce qui serait la plus grosse opération transfrontalière européenne dans la banque.

La possibilité d'un rachat d'HypoVereinsbank (HVB), deuxième banque allemande cotée, par l'italien Unicredito se fait plus insistante mais les analystes sont partagés sur la pertinence stratégique de ce qui serait la plus grosse opération transfrontalière européenne dans la banque.

Les spéculations ont été relancées par des informations publiées vendredi par le «Wall Street Journal» («WSJ») qui affirme que les deux établissements sont en «discussions avancées».

Cette opération, probablement en titres pour un montant d'environ 16milliards d'euros, représenterait la plus importante acquisition bancaire transfrontalière jamais menée en Europe, souligne le «WSJ». La nouvelle entité se classerait juste après les dix premières banques européennes, selon le journal.

Cependant Unicredito et HVB ne se sont pas encore accordés sur un montant précis et d'autres questions essentielles sont en suspens, tout projet d'accord pouvant encore échouer, affirme le «WSJ».

Les deux établissements se sont refusés à tout commentaire.

A la clôture, le titre HVB s'est fixé 20,18euros (+0,05pc) près deux séances de hausse tandis qu'Unicredito reculait à Milan pour la troisième journée d'affilée, de 0,48pc à 4,15euros.

Les deux établissements ont beaucoup investi ces dernières années en Europe centrale et orientale, le groupe italien y trouvant son relais de croissance le plus important, et un rapprochement leur donnerait une force de frappe importante dans cette zone, selon les analystes. (AFP)

© La Libre Belgique 2005