HVB et Unicredito confirment négocier

Hypovereinsbank et Unicredito ont annoncé hier négocier un éventuel «rapprochement» de leurs activités. Dans un communiqué, les deux banques confirment donc les rumeurs de fusion qui circulaient depuis plusieurs semaines. «Jusqu'à présent, aucun accord n'a été trouvé et l'issue des discussions est encore ouverte.

(AFP)

Hypovereinsbank et Unicredito ont annoncé hier négocier un éventuel «rapprochement» de leurs activités. Dans un communiqué, les deux banques confirment donc les rumeurs de fusion qui circulaient depuis plusieurs semaines.

«Jusqu'à présent, aucun accord n'a été trouvé et l'issue des discussions est encore ouverte. Les deux parties n'ont pas l'intention de faire d'autres déclarations», indiquent les deux instituts. Une telle fusion représenterait la plus importante acquisition bancaire transfrontalière jamais menée en Europe, créant un géant avec une capitalisation boursière combinée d'environ 41 milliards d'euros, et l'une des principales banques de la zone euro.

Hypovereinsbank (HVB) est la deuxième banque allemande et surpasse largement Unicredito en termes d'actifs mais son bilan et ses résultats ont souffert ces dernières années de dépréciations massives de son portefeuille immobilier, ainsi que du marasme économique en Allemagne. La banque italienne, par contraste, peut se targuer de l'un des taux de rendement sur fonds propres les plus solides d'Europe.

Selon les analystes, Unicredito est principalement intéressé par Bank Austria Creditanstalt, la très rentable filiale autrichienne d'HVB qui gère ses opérations en Europe de l'Est. Le quotidien allemand «Handelsblatt» évoquait dans son édition de lundi l'hypothèse d'une cession des activités allemandes après la conclusion de l'opération.

© La Libre Belgique 2005