Du changement à la tête de Mercedes

Le groupe automobile germano-américain DaimlerChrysler a annoncé, jeudi, la démission du directeur de la filiale haut de gamme Mercedes, Eckhard Cordes, au 31 août et son remplacement par Dieter Zetsche, chargé de la filiale américaine Chrysler. M. Cordes, 54 ans, dirigeait la division Mercedes depuis octobre 2004.

(AFP)

Le groupe automobile germano-américain DaimlerChrysler a annoncé, jeudi, la démission du directeur de la filiale haut de gamme Mercedes, Eckhard Cordes, au 31 août et son remplacement par Dieter Zetsche, chargé de la filiale américaine Chrysler.

M. Cordes, 54 ans, dirigeait la division Mercedes depuis octobre 2004. La tâche s'annonce lourde pour M. Zetsche, 52 ans, qui doit prendre par ailleurs les commandes du groupe DaimlerChrysler dans son ensemble à compter de janvier 2006, en remplacement de Jürgen Schrempp dont le départ anticipé avait été annoncé fin juillet.

La décision d'Eckhard Cordes n'est pas une surprise. Le chef du Mercedes Car Group, un des grands favoris à la succession de Jürgen Schrempp, avait visiblement mal pris la décision du conseil de surveillance de désigner son rival Dieter Zetsche à la tête du groupe.

M. Cordes avait fait part au conseil de son intention de quitter l'entreprise, juste après l'officialisation du remplacement de M. Schrempp par M. Zetsche, avaient alors indiqué des sources proches de l'entreprise.

Membre du directoire de Daimler-Benz depuis 1997, Eckhard Cordes a mis en oeuvre la stratégie d'expansion internationale pensée par M. Schrempp, en organisant le mariage retentissant avec l'américain Chrysler en 1998 puis l'entrée au capital de Mitsubishi Motors fin 2000.

Des décisions qui ont coûté cher au groupe, et ne sont pas étrangères au départ anticipé de Jürgen Schrempp.

Nommé en 2000 responsable de la division «véhicules utilitaires», lourdement déficitaire, il a réussi à inverser la tendance en trois ans.

On attendait de lui la même réussite avec la marque à l'étoile, où il avait engagé au début de l'année un plan d'économie sévère.

© La Libre Belgique 2005