Ouvrir plus les renseignements?

(Belga)

ALORS QUE LA LIBÉRALISATION totale du marché des renseignements téléphoniques a permis l'apparition, sur le marché français, d'une multitude de numéros d'appel, la concurrence reste timide en Belgique, où seul EDA concurrence Belgacom. L'IBPT, le régulateur du secteur des télécoms, a donc décidé de lancer une consultation publique sur l'opportunité de lancer ou non en Belgique le 118, un numéro recommandé par l'Union européenne et déjà utilisé en France, en Espagne et en Grande-Bretagne. Si elle permettrait d'accroître la concurrence, cette éventualité reste toutefois «une suggestion que nous faisons aux différents acteurs du secteur», précise l'IBPT. Les réponses à cette consultation sont attendues pour le 12 mai au plus tard. «Ce n'est pas parce que la France lance un système que la Belgique doit suivre», réagit-on chez Belgacom.

© La Libre Belgique 2006