De la patience, toujours de la patience

C'est toujours la même réponse, il faut attendre, il faut de la patience", a réagi Guy Daneel, secrétaire principal de la CSC métal pour Volkswagen, après la réunion de la Fédération européenne des métallurgistes (FEM) qui s'est tenue lundi à Bruxelles, mais n'a pas permis d'apporter de certitudes quant à l'avenir du site de Forest.

BELGA
De la patience, toujours de la patience
©BELGA

C'est toujours la même réponse, il faut attendre, il faut de la patience", a réagi Guy Daneel, secrétaire principal de la CSC métal pour Volkswagen, après la réunion de la Fédération européenne des métallurgistes (FEM) qui s'est tenue lundi à Bruxelles, mais n'a pas permis d'apporter de certitudes quant à l'avenir du site de Forest.

"Les syndicats veulent des alternatives, c'est à dire un autre modèle, que l'on cherche des mesures transitoires jusqu'en 2009 et que l'on fasse appel à des spécialistes pour trouver une solution pour le site de Forest", a expliqué Guy Daneel.

Selon M. Daneel et Manuel Castro, président de l'aile Wallonie-Bruxelles Métal (MWB) de la FGTB , le conseil de surveillance de Volkswagen, qui comporte en son sein des représentants syndicaux, n'est pas d'accord avec la décision de la direction du groupe concernant la restructuration.

"Les syndicats vont dénoncer cette décision lors du conseil d'entreprise de VW Bruxelles", a indiqué Guy Daneel. "Mais en attendant, il faut toujours attendre", déplore-t-il.

Le délégué principal de la CSC, Pascal Van Cauwenberge, s'est dit déçu de la réunion de lundi. "Nous avons appris peu de choses nouvelles et nous avons toujours l'impression que nos collègues allemands en savent plus que nous. Ainsi, nous n'avons pas reçu de chiffres concrets sur la production de la Polo. Le chiffre de 60.000 voitures circule, alors que pour l'instant nous en produisons entre 10.000 et 11.00. D'où vont-elles venir? ".

Le délégué principal CSC reste avec de nombreuses questions à la fin de cette réunion. "La situation n'est pas plus claire maintenant que la semaine passée. J'espère toujours, mais je ne sais pas continuer à le faire avec très peu d'informations concrètes". Même son de cloche chez Stefaan Van Bockstaele du syndicat libéral (CGSLB), qui déplore également le manque d'informations concernant la Polo.

Jan Vanderpoorten de la FGTB est lui modérément satisfait de la réunion de ce lundi. "Nous avons accordé nos violons et j'estime que c'est un premier pas vers une Europe sociale et une solidarité européenne pour Volkswagen. Je comprends que celui qui est venu ici pour avoir des réponses concrètes soit déçu. Mais il faut se rendre compte que seule la direction peut donner des réponses, pas nos collègues".

Manuel Castro (FGTB) a lui souligné que tout était dans les mains de Volkswagen Forest. "Les syndicats des autres pays viendront à la manifestation du 2 décembre mais c'est Bruxelles qui se bat, avec les syndicats qui seront là derrière car tous les sites qui produisent des pièces pour VW sont touchés".


les magasins seront ouverts samedi Pour autant qu'elle le sache, tous les magasins seront ouverts samedi, a indiqué la Fedis, en réaction à un communiqué diffusé lundi par le SETCa Bruxelles-Hal-Vilvorde. Dans ce communiqué, le syndicat indiquait que des grandes surfaces pourraient garder portes closes samedi, en raison d'un mouvement de solidarité avec les travailleurs de Volkswagen Forest. La Fédération du secteur de la distribution espère pour sa part que le personnel qui souhaite participer à la manifestation de samedi le fera en bonne entente avec ses collègues, "de façon à ce que le client n'en soit pas victime", a indiqué son administrateur délégué, Baudoin Velge. Le week-end avant celui de la Saint-Nicolas est un des week-ends importants pour le secteur de la distribution