VW Forest : à Verhofstadt de jouer !

Les 5 400 salariés de Volkswagen Forest continueront-ils à être payés alors que la grève, entamée le 17 novembre, se poursuit ? La direction de Volkswagen Forest a donné sa réponse, hier, aux représentants du personnel. " Les salariés de l'usine VW de Forest seront payés jusqu'à la fin du mois de novembre ", a précisé Evelyne Hélin, la porte-parole de VW Belgium.

S.Vdd.
VW Forest : à Verhofstadt de jouer !
©BELGA

Les 5 400 salariés de Volkswagen Forest continueront-ils à être payés alors que la grève, entamée le 17 novembre, se poursuit ? La direction de Volkswagen Forest a donné sa réponse, hier, aux représentants du personnel. " Les salariés de l'usine VW de Forest seront payés jusqu'à la fin du mois de novembre ", a précisé Evelyne Hélin, la porte-parole de VW Belgium. La situation sera réexaminée, lundi après-midi, lors du prochain conseil d'entreprise. Elle dépendra, selon la direction, notamment de la rencontre, vendredi, entre le Premier ministre Guy Verhofstadt et le nouveau patron du constructeur allemand, Martin Winterkorn. Ce jeudi, le chef du gouvernement rencontrera le président de la Basse-Saxe, actionnaire de VW. Objectif de ces contacts : obtenir des garanties de la part des patrons allemands sur l'exclusivité de la production de la nouvelle Audi A1, à partir de 2009, à Forest, ce qui serait un gage de pérennité pour le site belge. Mais on sait que la discussion ne sera pas aisée car la direction allemande veut, en échange, une réduction des coûts.

Les syndicats belges et allemands ont rencontré, mercredi soir, le Premier ministre. "Nous sommes tous sur la même longueur d'ondes, a indiqué Guy Daneel. Nous allons tout faire pour obtenir les investissements nécessaires pour assembler l'Audi A1. Nous allons également tout faire pour sauvegarder une partie de la production de la Golf en 2007 et 2008", a-t-il dit.

Dans la journée, les travailleurs avaient poursuivi leurs actions dans tout le pays pour rallier un maximum de personnes à leur manifestation de samedi. Une délégation s'est rendue à l'usine Caterpillar de Gosselies tandis qu'un autre groupe faisait le voyage jusqu'à l'usine Volvo de Gand. À Bruxelles, 500 employés et cadres ont manifesté, hier après-midi, dans le centre de Bruxelles.

© La Libre Belgique 2006


L'Europe au chevet des licenciés Le fonds européen d'ajustement à la mondialisation, qui entrera en vigueur l'an prochain, fait l'objet d'ultimes négociations entre les instances de l'UE, sur lesquelles plane l'ombre de la restructuration de VW Forest. "Les 4 000 salariés de Volkswagen nous imposent un accord en première lecture", a affirmé mercredi la Française Roselyne Bachelot (PPE), qui coordonne le dossier au Parlement européen. Un accord rapide sur le fonds permettrait en effet son entrée en vigueur dès le début de l'année. Dans ce contexte, la majorité des groupes politiques de l'assemblée a renoncé à introduire des amendements, afin de faciliter la procédure. Doté de 500 millions d'euros par an, ce fonds doit offrir une aide active (formation, recherche d'emploi...) aux travailleurs européens victimes des chocs de la mondialisation. Selon Mme Bachelot, il est "probable" que les travailleurs de VW Forest pourront en bénéficier. Au delà de VW, le fonds permettra d'indemniser entre 30 000 et 50 000 travailleurs par an, a précisé Mme Bachelot, qui craint d'autres fermetures. "Il se prépare des phénomènes massifs de restructuration dans l'industrie automobile." (Belga) © La Libre Belgique 2006