Carrefour emballe les marchés

Carrefour a animé la Bourse de Paris mercredi. Le titre du groupe de distribution a clôturé en hausse de 3,43 pc à 57,67 euros. La cause de cet emballement ? Il faut la chercher dans les déclarations de Thomas Barrack, le fondateur du fonds d'investissement Colony Capital.

Carrefour a animé la Bourse de Paris mercredi. Le titre du groupe de distribution a clôturé en hausse de 3,43 pc à 57,67 euros. La cause de cet emballement ? Il faut la chercher dans les déclarations de Thomas Barrack, le fondateur du fonds d'investissement Colony Capital. Dans un entretien accordé à Bloomberg, il a affirmé que si Carrefour cédait des actifs immobiliers, le groupe français en tirerait jusqu'à 30 milliards d'euros.

La direction du groupe avait quant à elle estimé le patrimoine immobilier de Carrefour à quelque 20 milliards d'euros.

Cette déclaration a relancé la spéculation sur la valorisation du distributeur. Les investisseurs pensent que le fonds Colony Capital va faire pression sur la direction pour qu'elle passe à l'acte et se sépare de certains actifs immobiliers. Avec Groupe Arnault, Colony Capital détient plus de 9 pc de Carrefour, dont il est devenu le deuxième actionnaire. A ce titre, il va d'ailleurs obtenir deux sièges au conseil de surveillance du géant de la distribution, avait annoncé Carrefour à la fin du mois de mars. Toutefois, Groupe Arnault et Colony Capital avaient pris l'engagement qu'ils n'avaient "pas l'intention de prendre le contrôle de Carrefour". De son côté, la famille Halley, premier actionnaire avec 13 pc du capital, avait démenti "catégoriquement tout processus de vente de son bloc d'actions". Depuis ce moment, le titre du groupe a continué sa progression en Bourse. Hier, il a atteint un nouveau sommet.

Cette spéculation a rejailli sur l'ensemble du secteur de la distribution. A Bruxelles, les titres Delhaize et Colruyt ont été très entourés. Le premier a terminé en hausse de 3,35 pc à 71,80 euros et le second a clôturé sur une progression de 2,33 pc à 174,64 euros.

(avec AFP)