La première station-service Carrefour

Ses supermarchés générant beaucoup de passage, le groupe Carrefour (Carrefour, GB, Express) a décidé de tester en Belgique une formule qu'il pratique déjà en France : la station-service pour vendre son propre carburant sur les parkings de ses grands magasins.

Monique Baus

Ses supermarchés générant beaucoup de passage, le groupe Carrefour (Carrefour, GB, Express) a décidé de tester en Belgique une formule qu'il pratique déjà en France : la station-service pour vendre son propre carburant sur les parkings de ses grands magasins. La première station Carrefour du pays ouvrira ses portes, la semaine prochaine, sur le parking du GB de Wemmel (en périphérie bruxelloise).

"Nous avons eu une opportunité", explique la porte-parole du groupe, Geneviève Bruynseels. "Dans le cadre du réaménagement complet du magasin et du relooking de son parking, nous avons demandé et obtenu un permis pour pouvoir y installer une station de carburant." Et de préciser : "Wemmel est intéressant à deux titres : d'abord le site était en travaux, et puis il génère beaucoup de passage."

Faut-il voir dans cette première l'amorce d'une stratégie à développer à grande échelle ? Officiellement, la porte-parole s'en défend. "Il n'est pas question de cela pour le moment", répond-elle. "Nous n'avons pas de plan d'expansion en Belgique. Il s'agit seulement de faire un test, à la faveur d'une bonne opportunité."

Objectif déclaré ? "Offrir un service supplémentaire à la clientèle." Sur le parking du GB de Wemmel, la nouvelle station a été construite de toutes pièces. "Pour un test de ce genre, il faut compter au moins six mois pour avoir des statistiques fiables."

Certes, Carrefour ne part pas de rien. Son carburant se vend déjà en France où l'enseigne s'impose même comme 2e distributeur de carburant (1er sur le marché de la grande distribution) et y compte actuellement 221 stations service : 197 liées à un magasin, et 24 stations d'autoroute. Seulement, la Belgique n'est pas la France. Là, chaque station-service enregistre un débit moyen de 3 millions de litres de carburant par an. Chez nous ? A peine 1,9 million. La France compte 4 360 habitants par station. Et la Belgique, 2 900.

"Ça peut très bien marcher"

Chez nous jusqu'ici, le concept de station-service couplé à un supermarché était le plus souvent réservé aux groupes pétroliers (les pompes des parkings Carrefour sont généralement exploitées par Shell). La pompe Carrefour amène du neuf.

"Ça peut très bien marcher", conclut Geneviève Bruynseels. On se doute que la démarche n'a rien de hasardeux. Mais le contexte belge est difficile : le nombre de points de vente de carburants diminue d'environ 4 pc par an. Ceci dit, les stations sans personnel et situées dans les complexes commerciaux se maintiennent.