Moins de crédits hypothécaires

La baisse de l'activité en matière de crédits hypothécaires s'est confirmée au premier trimestre 2007, selon les chiffres de l'Union professionnelle du Crédit (UPC). Ainsi, par rapport au premier trimestre 2006, la production a reculé de 14,1 pc en montants et de 16,5 pc en nombre de contrats.

La baisse de l'activité en matière de crédits hypothécaires s'est confirmée au premier trimestre 2007, selon les chiffres de l'Union professionnelle du Crédit (UPC). Ainsi, par rapport au premier trimestre 2006, la production a reculé de 14,1 pc en montants et de 16,5 pc en nombre de contrats.

"Cette diminution continue de la production, hors refinancements, est probablement, tout comme en 2006, liée à l'augmentation des taux qui a diminué la capacité de crédit des ménages et qui semble, dans une certaine mesure, être en ligne avec le début de saturation du marché immobilier", a souligné l'UPC.

Les crédits pour les achats représentaient 46,4 pc du nombre de contrats signés (+ 3,8 pc par rapport à 2006) tandis que la part de marché des crédits à la construction atteignait 14,4 pc (-1,1 pc). La part de marché des transformations a elle aussi connu un léger recul (-0,9 pc) au cours du premier trimestre 2007 et s'élève désormais à un peu moins de 20 pc.

Par ailleurs, le montant moyen des crédits hypothécaires a continué à augmenter pour se fixer à 102000 € (125 258 pour les achats, contre 123 556 en 2006, soit une hausse de 1,4 pc). Le montant moyen pour les achats assortis de rénovations a de son côté enregistré la hausse la plus sensible, passant de 119 283 à 126582 € (+ 6 pc).

Enfin, la part de marché des crédits à taux fixe a atteint un nouveau record, avec 84,2 pc des crédits octroyés." Globalisé avec les crédits ayant une période de fixité initiale de 10 ans ou plus, la part de marché s'élève même à plus de 94 pc des crédits réalisés au cours du premier trimestre 2007", a conclu l'UPC.

L'Union professionnelle du Crédit compte 65 membres qui représentent 90 pc du marché. L'encours en crédit hypothécaire dépasse actuellement la barre des 110 milliards d'euros en Belgique. (Belga)