Gazprom vise une capitalisation de mille milliards de dollars

Le vice-président du géant gazier russe Gazprom, Alexandre Medvedev, estime que le groupe devrait atteindre une capitalisation boursière de mille milliards de dollars, pour devenir la première société du monde, dans un entretien dimanche au Sunday Times.

Gazprom vise une capitalisation de mille milliards de dollars
©AP

M. Medvedev s'est gardé d'avancer un calendrier pour atteindre cet objectif, mais les responsables de Gazprom, contrôlé par l'Etat russe, pensent pouvoir y arriver en cinq ou sept ans, croit savoir le quotidien. Gazprom devrait quadrupler sa capitalisation actuelle, de quelque 251 milliards de dollars, pour atteindre cet objectif de 1.000 milliards de dollars, soit le double d'Exxon Mobil, souligne le quotidien. Mais son vice-président assure que "ce n'est pas simplement un joli chiffre rond".

Selon lui, la fin du contrôle des prix du gaz en Russie, une réévaluation de ses réserves par les marchés occidentaux, l'introduction de mesures de contrôles des coûts et un programme de diversification et d'acquisitions pourrait permettre de mener le géant gazier à cette capitalisation.

Ces ambitions affichées du groupe risquent d'alimenter les inquiétudes sur sa puissance, notamment en Europe de l'ouest, où certains l'accusent d'être instrumentalisé par le pouvoir russe comme outil de politique étrangère. Le groupe, premier producteur et exportateur mondial de gaz, avait annoncé fin juin avoir doublé (+101,46%) son bénéfice net sur l'ensemble de l'année 2006 à 636,46 milliards de roubles, soit 18,3 milliards d'euros, contre 9,1 milliards d'euros en 2005.