Autogrill attaque le Métro

"La Libre" a eu vent d'une transaction effectuée récemment dans le Métro bruxellois. Le groupe italien Autogrill a en effet acquis à un jeune homme d'affaires belge six emplacements situés dans les stations Rogier, Louise et Schuman.

Autogrill attaque le Métro
©Bernard Demoulin
Patrick Van Campenhout

"La Libre" a eu vent d'une transaction effectuée récemment dans le Métro bruxellois. Le groupe italien Autogrill a en effet acquis à un jeune homme d'affaires belge six emplacements situés dans les stations Rogier, Louise et Schuman. "Les emplacements, et bien entendu les contrats conclus avec la Stib", nous explique Jean-Paul Van Avermaet, directeur général d'Autogrill pour la Belgique et le Luxembourg.

Personnel repris ou remplacé

Le montant ? A ce propos, Jean-Paul Van Avermaet est nettement plus discret. On n'en parle pas ? "Disons que la négociation a été longue, qu'il a fallu tenir compte de pas mal d'éléments, comme les plans de modernisation des stations. Ce n'est pas donné, certes, mais tout a été pris en compte". On n'en saura pas plus. Et le personnel des points de restauration rapide ? "Nous avons repris le personnel - c'est notre manière de fonctionner - enfin les personnes désireuses de travailler avec nous, et nous avons engagé du personnel pour poursuivre les activités existantes", assure encore Jean-Paul Van Avermaet qui évoque une petite vingtaine d'emplois à plein-temps... pour commencer.

"Nous allons d'abord tenter de cerner les souhaits de la clientèle de passage dans les stations du Métro au travers d'une enquête. Nous déciderons sur cette base quels types de services il y a lieu de proposer. Mais dans l'absolu, notre but est d'intégrer notre offre dans la politique de la Stib. A savoir, l'installation de marques, qu'il s'agisse de cafés ou de sandwicheries. Et nous allons évidemment entamer notre programme de relooking en liaison avec le planning de la Stib".

Une première pour l'ex-Carestel, un an à peine après le lancement de l'OPA d'Autogrill et son intégration dans le groupe italien ? "Non, en fait si Carestel devenue Autogrill est avant tout présent en Belgique sur les autoroutes avec les AC Restaurants, les gares et les aéroports, le groupe qui dépend de Benetton est déjà actif dans le Métro en Italie".

Il y a donc là une expertise qui devrait servir à ce projet bruxellois. Il s'agit en l'occurrence des premiers pas d'un géant dans le Métro, puisqu'Autogrill gère déjà quelque 4800 points de vente et emploie au total 51000 personnes dans 34 pays, dont 1500 en Belgique (pour les enseignes Pizza Hut, Quick, Carestel, Panos, Délifrance, Ciao, Best Western).

En Belgique et au Luxembourg, le groupe a généré plus de 100 millions de recettes en 2006.