Enorme fraude à la Société générale

Le PDG de la Société Générale, Daniel Bouton, a affirmé jeudi que les pertes de 5 milliards d'euros subies par la banque française provenaient d'un "homme seul" qui a su échapper aux "procédures de contrôle", et a présenté ses "excuses" aux actionnaires. Plainte d'une trentaine de Belges

placeholder
© D.R.
AFP

Le PDG de la Société Générale, Daniel Bouton, a affirmé jeudi que les pertes de 5 milliards d'euros subies par la banque française provenaient d'un "homme seul" qui a su échapper aux "procédures de contrôle", et a présenté ses "excuses" aux actionnaires.

"C'est un homme seul qui a construit une entreprise dissimulée à l'intérieur du groupe en utilisant les instruments de la Société Générale et qui a eu l'intelligence d'échapper à toutes les procédures de contrôle", a déclaré M. Bouton lors d'une conférence de presse à Paris. Il a précisé que le trader, dont l'identité n'a pas été dévoilée, avait "agi tout au long de l'année" 2007.

M. Bouton a indiqué que "la plainte contre lui est en cours de dépôt". Il a aussi indiqué que le responsable des activités actions au niveau mondial au sein de la banque avait été remercié. "Je présente mes excuses à tous les actionnaires et en particulier aux actionnaires salariés", a ajouté le PDG.

La Société Générale a révélé jeudi avoir été victime d'une fraude massive au sein de son activité de courtage qui se monte à 4,9 milliards d'euros, ce qui serait la plus importante de l'histoire de la finance.

Elle a annoncé en outre 2 milliards d'euros de dépréciations liées à la crise des subprimes.