"Les jouets dangereux sont envoyés en Afrique"

La députée européenne belge Giovanna Corda (PS) a accusé jeudi le fabricant de jouets Mattel de renvoyer vers l'Afrique les jouets retirés des marchés européens et américains au second semestre 2007 suite à la découverte de vices de fabrication potentiellement dangereux pour les enfants.

BELGA
"Les jouets dangereux sont envoyés en Afrique"
©AP

La députée européenne belge Giovanna Corda (PS) a accusé jeudi le fabricant de jouets Mattel de renvoyer vers l'Afrique les jouets retirés des marchés européens et américains au second semestre 2007 suite à la découverte de vices de fabrication potentiellement dangereux pour les enfants.

"Les jouets Mattel retirés ne sont pas détruits, ils repartent vers l'Afrique", a dénoncé jeudi l'eurodéputée, membre suppléante de la commission du Parlement européen en charge de la protection des consommateurs, lors d'une rencontre avec des journalistes belges.

"Les enfants, qu'ils soient Africains ou Belges ou de n'importe quelle autre nationalité, ont tous droit à la même sécurité. Or, les petits Africains reçoivent les jouets refusés chez nous. C'est honteux! L'argent, l'économique a pris le dessus sur le bon sens", a-t-elle ajouté, sans révéler toutefois d'où provenaient ses informations.

L'eurodéputée belge a indiqué avoir informé récemment la Commission européenne de ces éléments. "La Commission européenne doit jouer son rôle à présent", insiste encore l'eurodéputée belge.

Le fabricant américain de jouets Mattel a été contraint depuis l'été dernier à plusieurs retraits de ses jouets des marchés américains et européens en raison de différents problèmes de conception présentant un risque pour les enfants, notamment la présence abondante de plomb et d'autres substances chimiques dangereuses.


Mattel dément l'envoi de jouets dangereux rappelés en Afrique Mattel dément l'accusation portée par la députée européenne belge Giovanna Corda (PS) selon laquelle le fabricant de jouets Mattel aurait envoyé vers l'Afrique les jouets retirés des marchés européens et américains au second semestre 2007 suite à la découverte de vices de fabrication potentiellement dangereux pour les enfants. "Tous les produits rappelés ont été détruits en collaboration avec les autorités nationales", affirme le service de presse de Mattel Belgique. "C'est une fausse rumeur lancée par la députée", dira-t-on encore chez Mattel qui ne veut pas s'étendre davantage sur l'affaire.