La privatisation de Charleroi Airport est lancée

Le ministre wallon en charge des aéroports, André Antoine, a obtenu le 14 février le feu vert du gouvernement régional pour lancer la procédure de cession partielle (27,65 pc) du capital de la SA Brussels South Charleroi Airport (BSCA) qui exploite la nouvelle plate-forme aéroportuaire de Gosselies.

placeholder
© BELGA
Belga

Le ministre wallon en charge des aéroports, André Antoine, a obtenu le 14 février le feu vert du gouvernement régional pour lancer la procédure de cession partielle (27,65 pc) du capital de la SA Brussels South Charleroi Airport (BSCA) qui exploite la nouvelle plate-forme aéroportuaire de Gosselies, rapporte jeudi L'Echo.

C'est donc la part détenue jusqu'ici par Sogepa (Région wallonne) qui est mise à l'étalage, précise le quotidien. Les pouvoirs wallons conserveront toujours, à travers Sowaer (49,23 pc) et Sambrinvest (19,16 pc), une part très majoritaire dans le capital. Les offres, non contraignantes en première phase, sont attendues pour le 10 mars prochain à midi au cabinet du ministre Antoine. Avant le 17 mars, les candidats seront officiellement avertis de leur sélection ou non dans la poursuite du processus. La sélection sera fondée "sur des critères plus commerciaux et stratégiques tels que le plan de développement de BSCA, le profil du candidat et les activités connexes ou potentielles qui auraient un impact positif direct sur les activités de l'aéroport de Charleroi ainsi que sur la création d'emplois", précise le gouvernement dans sa notification.