Microsoft refait une offre à Yahoo !

Microsoft, le géant américain des logiciels, a annoncé dimanche qu'il était prêt à conclure "une transaction" de nature non précisée avec le portail internet Yahoo !, après l'échec de son offre de rachat sur la totalité du groupe.

Microsoft refait une offre à Yahoo !
©AP
AFP, Reuters

Microsoft, le géant américain des logiciels, a annoncé dimanche qu'il était prêt à conclure "une transaction" de nature non précisée avec le portail internet Yahoo !, après l'échec de son offre de rachat sur la totalité du groupe.

"Au vu des derniers développements depuis le retrait de la proposition faite par Microsoft d'acquérir Yahoo !, Microsoft annonce qu'il continue à explorer et envisager des alternatives pour améliorer ses services en lignes et ses activités publicitaires", a indiqué la firme dans un communiqué.

"Microsoft envisage et a évoqué une alternative qui impliquerait une transaction avec Yahoo ! mais pas une acquisition de la totalité de Yahoo !" a ajouté le groupe, sans exclure qu'une nouvelle offre globale puisse à terme être faite.

Le groupe ne fournit aucune précision sur la nature de ladite transaction. Selon des sources anonymes, citées par le "Wall Street Journal", Microsoft a proposé à Yahoo ! un accord de coopération au terme duquel le groupe insérerait des encarts publicitaires vendus par Microsoft sur ses pages de recherches.

Microsoft a tenté pendant trois mois de racheter Yahoo !, numéro deux mondial de la publicité en ligne, afin de rattraper Google. Devant le refus de celui-ci, Microsoft avait fini par offrir quelque 47 milliards de dollars. Mais la direction, avec en tête son P.D.G. et fondateur Jerry Yang, a de nouveau refusé le 3 mai, jugeant le prix trop bas. Microsoft a retiré son offre, ce qui a provoqué la colère de nombreux actionnaires de Yahoo ! et même des plaintes en justice.

Prélude à une absorption

Jeudi, le milliardaire Carl Icahn, connu pour entrer au capital d'entreprises en difficultés pour peser sur leur stratégie, a annoncé qu'il allait mener bataille auprès des actionnaires de Yahoo ! pour faire remplacer la totalité du conseil d'administration et conclure la vente au géant des logiciels Microsoft.

Dans un communiqué distinct publié dimanche soir, Yahoo ! a pris acte de la nouvelle ouverture faite par Microsoft tout en répétant qu'il n'était pas intéressé par un rachat total. "Yahoo ! et son conseil d'administration continuent d'examiner plusieurs alternatives stratégiques destinées à maximiser sa valeur, et nous restons ouverts à toute transaction susceptible d'être dans le meilleur intérêt de nos actionnaires", a déclaré le groupe.

Un éventuel partenariat entre Microsoft et Yahoo ! pourrait poser le premier jalon d'une acquisition pure et simple, estiment des analystes. Dans une note de recherche, des experts de la banque UBS expliquent que les discussions entre Microsoft et Yahoo ! pourraient être le prélude à une telle offre d'absorption, car il est vital pour Microsoft de s'emparer du portail Internet dans des termes amicaux. Un partenariat entre les deux groupes porterait en premier lieu sur la publicité liée à la recherche sur Internet, ce qui permettrait à Yahoo ! d'éviter de devoir s'allier à son concurrent Google sur ce segment. Pour la maison de courtage Stifel Nicolas, Microsoft pourrait chercher à acquérir les activités de Yahoo ! dans la recherche sur Internet et la publicité liée à cette recherche. Ainsi, Yahoo ! resterait indépendant mais diminué, ne conservant que les bandeaux publicitaires et les activités médias.