Autocars : des taxes carburants

La hausse du coût du carburant conduit la plupart des compagnies d'autocars à imposer une taxe supplémentaire à leurs passagers. Selon la fédération belge des exploitants d'autobus et d'autocars, il n'existe actuellement aucune norme générale relative à ces surcoûts.

La hausse du coût du carburant conduit la plupart des compagnies d'autocars à imposer une taxe supplémentaire à leurs passagers. Selon la fédération belge des exploitants d'autobus et d'autocars, il n'existe actuellement aucune norme générale relative à ces surcoûts. Elle est donc contrainte de laisser ses membres déterminer librement leur politique tarifaire. "Nous imposons une taxe allant de 5 à 10 €, en fonction de la distance à parcourir", a notamment expliqué le responsable de la société De Zigeuner, basée à Diepenbeek (Limbourg). Selon ce dernier, si les effets de la hausse des prix du carburant restent gérables à court terme, ils auront une influence négative si la situation perdure.

Du côté des organisateurs de voyages par autocar, on pointe du doigt la concurrence déloyale du secteur aérien. "Les compagnies aériennes ne payent pas de TVA sur leur carburant et comme elles achètent leur kérosène un an à l'avance, et en gros volume, elles souffrent beaucoup moins des hausses récentes", soulignent-ils notamment. Une analyse qui ne convainc pas le conseiller économique de la fédération sectorielle même si celui-ci confirme que les achats massifs des compagnies aériennes leur permettent de négocier les prix à la baisse. Reste que les deux secteurs ne peuvent être comparés, a affirmé Geert Sciot, le porte-parole de Brussels Airlines, qui souligne néanmoins que les compagnies aériennes n'imposent pas de surcoûts rétroactifs, "ce qui arrive chez les tour-opérateurs". (Belga)