GDF Suez: des Belges à tous les étages

C'est une nouvelle étape qui a été franchie hier dans le long processus qui doit conduire à la fusion entre Suez et Gaz de France (GDF). Approuvés vendredi par l'AMF (Autorité des marchés financiers), les prospectus sur la fusion et sur la mise en Bourse de Suez Environnement ont été mis en ligne.

placeholder
© BELGA
AvC

C'est une nouvelle étape qui a été franchie hier dans le long processus qui doit conduire à la fusion entre Suez et Gaz de France (GDF). Approuvés vendredi par l'AMF (Autorité des marchés financiers), les prospectus sur la fusion et sur la mise en Bourse de Suez Environnement ont été mis en ligne. Des indications ont aussi été données hier sur la composition des conseils d'administration des deux sociétés.

Ces volumineux documents confirment les indications données dans le passé. Le futur ensemble affichera un chiffre d'affaires de près de 75 milliards d'euros et vise un Ebitda (résultat opérationnel) de 17 milliards d'euros à l'horizon 2010. Les synergies s'élèveront à 1 milliard d'euros par an à l'horizon 2013. L'accent est mis sur la "très forte complémentarité" entre Suez et GDF.

GDF Suez vise une croissance du dividende par action de 10 à 15 pc par an en moyenne entre le dividende payé en 2007 et le dividende payé en 2010.

Le conseil d'administration sera composé de 24 administrateurs dont 7 représentants de l'Etat français, 4 des salariés. Il sera présidé par Gérard Mestrallet et aura comme vice-président Jean-François Cirelli (l'actuel patron de GDF).

GBL, le premier actionnaire de Suez (qui détiendra 5,3 pc du nouvel ensemble loin derrière l'Etat français qui aura 35,7 pc), sera représenté par Albert Frère, Thierry de Rudder et Paul Desmarais Jr. Etienne Davignon reste administrateur. Le conseil compte également deux censeurs, dont Richard Goblet d'Aviella (vice-président du holding belge Sofina dont la participation dans le nouvel ensemble sera de 0,7 pc). Il y aura donc 4 Belges au conseil de GDF Suez.

Parité d'échange

Comme on sait, le projet de fusion prévoit une parité d'échange de 21 actions GDF pour 22 actions Suez. Concomitamment, 65 pc du capital de Suez Environnement sera distribué aux actionnaires de Suez qui recevront 1 action Suez Environnement pour 4 actions Suez. On ne connaît pas la valorisation boursière de Suez Environnement. Tout ce qu'on sait c'est qu'un dividende de 0,65 euro sera distribué pour l'exercice 2008. Ce qui représente un montant de 320 millions. La société sera cotée à Paris et à Bruxelles à partir du 22 juillet.

Le conseil d'administration, présidé par Gérard Mestrallet, comptera 18 personnes dont quatre administrateurs indépendants. Parmi ceux-ci, il y aura le prince Lorenz. Dans les représentants de Suez, il y a notamment le CFO Gérard Lamarche et Dirk Beeuwsaert (le responsable de Suez Energy International). Comme autre Belge, il y aura aussi Harold Boël, administrateur délégué de Sofina.

A noter que l'Etat français a obtenu une "golden share" dans le futur groupe GDF Suez afin de "préserver les intérêts vitaux de la France dans le secteur énergétique", souligne le prospectus.

Prochaine et ultime étape : les assemblées des actionnaires prévues le 16 juillet.