Inno n'aurait pas respecté les pré-soldes

La chaîne de magasins Inno a été condamnée par le tribunal du commerce de Bruxelles à payer une astreinte de 5.000 euros par article vendu si elle affiche encore des prix réduits pendant la période de pré-soldes, écrivent lundi les quotidiens Het Nieuwsblad et De Standaard.

Inno n'aurait pas respecté les pré-soldes
©BELGA

La chaîne de magasins Inno a été condamnée par le tribunal du commerce de Bruxelles à payer une astreinte de 5.000 euros par article vendu si elle affiche encore des prix réduits pendant la période de pré-soldes, écrivent lundi les quotidiens Het Nieuwsblad et De Standaard.

Les clients de l'Inno ont récemment reçu un courrier leur indiquant qu'ils pouvaient déjà profiter de réductions pendant la période des pré-soldes s'ils payaient leurs achats avec leur carte de crédit.

L'Union flamande des indépendants, Unizo, et sa filiale du secteur habillement Mode Unie ont déposé une plainte auprès du tribunal de commerce de Bruxelles pour infraction commise pendant la période des pré-soldes.

Le juge leur a donné raison, estimant que le courrier envoyé aux clients avait un caractère public et ne pouvait annoncer des réductions pendant la période précédant les soldes.