Des avions décollent avec des problèmes techniques

De plus en plus de compagnies aériennes laissent des appareils décoller malgré des problèmes techniques et ce, principalement en raison de motivations économiques, ressort-il d'une enquête menée par l'Aircraft Engineers International (AEI), qui a aussi découvert que les problèmes des avions sont souvent signalés après l'atterrissage.

Belga
Des avions décollent avec des problèmes techniques
©BELGA

"Chaque jour, y compris en Belgique, des avions décollent avec un problème technique", confirme l'association belge des pilotes de ligne BECA, tout en précisant que la sécurité n'est pas forcément systématiquement mise à mal.

L'AEI, qui représente 45.000 techniciens aéronautiques dans le monde, a mené une étude sur base des carnets de bord des appareils. Parmi les résultats de l'enquête publiés samedi par De Morgen, il en ressort que 80 à 90% des problèmes techniques des avions sont signalés juste après l'atterrissage, ou à la fin de la journée de travail.

L'organisation en conclut que les pilotes attendent trop longtemps avant de signaler les problèmes rencontrés par leur appareil et poursuivent même leur vol avec un problème technique.

Toujours selon l'AEI, il s'agit là d'une tendance de plus en plus prononcée.

"Avant, les appareils étaient examinés avant le décollage par des techniciens; ces dix dernières années, les compagnies ont fait des économies en laissant les pilotes faire eux-mêmes ces contrôles. Lorsque qu'un problème technique est trouvé, il est souvent trop coûteux de le faire réparer tout de suite car les réparations provoquent des retards et contrarient les voyageurs. C'est pourquoi tout est fait pour que les réparations soient reportées à plus tard et à des moments plus propices", conclut l'AEI.