La nouvelle PSP permettra de téléphoner

Le géant de l'électronique japonais Sony a présenté jeudi à Tokyo une nouvelle variante de sa console de jeu vidéo PlayStation Portable (PSP), dotée d'un meilleur écran et de fonctions de communication étendues à la téléphonie sur internet.Notre dossier High Tech

La nouvelle PSP permettra de téléphoner
©D.R.
AFP

Le géant de l'électronique japonais Sony a présenté jeudi à Tokyo une nouvelle variante de sa console de jeu vidéo PlayStation Portable (PSP), dotée d'un meilleur écran et de fonctions de communication étendues à la téléphonie sur internet.

La PSP-3000, troisième mouture de ce produit en moins de quatre ans, garde la forme affinée de la précédente (PSP-2000). Elle s'en différencie cependant par un écran à cristaux liquides (LCD) plus contrasté et moins sujet aux reflets ou à la perte de visibilité dans un environnement ensoleillé.

Cette nouvelle PSP, qui sera disponible en octobre au Japon, aux Etats-Unis en Asie et en Europe, est également enrichie d'un microphone, ce qui lui permet d'accueillir des jeux utilisant la reconnaissance vocale comme mode d'interaction. Elle pourra aussi servir de téléphone via internet, grâce au logiciel dédié Skype et à une connexion au réseau informatique mondial via une borne sans fil de type Wi-Fi dans les lieux privés et publics.

La PSP-3000 bénéficie également d'autres petites améliorations qui étendent ses capacités de console et de lecture de divers types de contenus multimédia (musiques, vidéos, photos, plans géographiques, etc.)

Proposée dans un premier temps en trois coloris (noir, gris, blanc), elle sera vendue 199 dollars aux Etats-Unis et 199 euros en Europe. Rivale de l'ultra-populaire console DS signée Nintendo (autre grand nippon du secteur), la PSP rencontre un succès croissant grâce à une ludothèque grandissante et de plus en plus variée. Entre la sortie de la première version fin 2004 et le 30 juin dernier, Sony a vendu quelque 27 millions de PSP dans le monde. Le groupe souhaite approcher les 40 millions d'ici le 31 mars prochain, terme de l'année budgétaire en cours.