Suez garde le contrôle sur Zeebrugge

Une page de l'histoire du marché belge de l'énergie vient de se tourner : GDF Suez et Publigaz ont annoncé hier un accord à propos de leur filiale commune, Fluxys, spécialisée dans trois activités (transport et stockage de gaz et terminal de Zeebrugge). Après des mois d'âpres discussions, ils sont donc arrivés à leurs fins.

AvC
Suez garde le contrôle sur Zeebrugge
©TANGUY JOCKMANS

Une page de l'histoire du marché belge de l'énergie vient de se tourner : GDF Suez et Publigaz ont annoncé hier un accord à propos de leur filiale commune, Fluxys, spécialisée dans trois activités (transport et stockage de gaz et terminal de Zeebrugge). Après des mois d'âpres discussions, ils sont donc arrivés à leurs fins. "Les derniers mois ont été très intenses", a reconnu Daniel Termont, le président de Publigaz (également bourgmestre de Gand). "Tout vient à point à qui sait attendre", a commenté Jean-Pierre Hansen, patron d'Electrabel et membre du comité de direction de GDF Suez.

Il faut retenir deux éléments essentiels de l'accord conclu mardi soir. Primo, Publigaz, le holding qui regroupe les intérêts des communes dans les sociétés gazières belges, est appelé à détenir 51,28 pc de Fluxys. Pour cela, il a décidé d'exercer son droit de préemption sur les 12,5 pc (à 2600 € par action) que Suez a dû céder conformément aux remèdes imposés par la Commission européenne dans le cadre de la fusion entre Suez et Gaz de France. GDF Suez s'est aussi engagé à lui céder un solde de 6,25 pc (à 2680 €) d'ici décembre 2009 afin de lui permettre d'avoir la majorité de la société de transport de gaz. La participation de GDF Suez va ainsi revenir de 57 à 38,5 pc. A l'issue de l'assemblée de 2010, Publigaz nommera le président du conseil et aura une majorité d'administrateurs de Fluxys.

L'autre grand volet de l'accord concerne le terminal de Zeebrugge. Il sera logé dans la société Fluxys International contrôlée à 60 pc par GDF Suez, 20 pc par Publigaz et 20 pc par Fluxys. GDF Suez n'a jamais caché qu'il voulait le contrôle sur le terminal compte tenu de ses ambitions d'expansion dans les lucratives activités GNL (Gaz naturel liquéfié). Mais cela s'est compliqué quand, début juillet, Daniel Termont affirmait vouloir conserver le contrôle sur le terminal.

En termes de gouvernance, les rôles semblent avoir été clairement définis. La gestion de Fluxys International sera confiée à Fluxys. Le président du comité de direction de Fluxys (actuellement Sophie Dutordoir) sera administrateur délégué de Fluxys International. Il y aura un commissaire du gouvernement dans Fluxys et Fluxys International.

Evaluation en 2010

Les deux parties ont également prévu de porter une attention toute particulière sur quatre points qui feront l'objet d'une évaluation en 2010 : la sécurité d'approvisionnement, le côté non discriminatoire du terminal, une politique d'investissement suffisante et la gouvernance de Fluxys International. "Pour nous, il est clair que ces objectifs doivent être remplis", a expliqué Daniel Termont.

A noter encore qu'un projet de loi prévoit de faire descendre la part de GDF Suez dans Fluxys à 24,99 pc à fin 2009 à l'image de ce qui est fait avec Elia (gestionnaire du réseau électrique).