Apple fait son show en pleine guerre des baladeurs

Apple devait organiser mardi sa conférence de presse à grand spectacle devenue rituelle à l'automne pour annoncer les produits vedettes de la saison de Noël, en pleine guerre des baladeurs numériques relancée lundi par la nouvelle version du Zune de Microsoft.

Apple fait son show en pleine guerre des baladeurs
©AP
AFP

Apple devait organiser mardi sa conférence de presse à grand spectacle devenue rituelle à l'automne pour annoncer les produits vedettes de la saison de Noël, en pleine guerre des baladeurs numériques relancée lundi par la nouvelle version du Zune de Microsoft.

Officiellement, le secret est bien gardé sur les surprises que réserve la conférence de presse de Apple intitulée "Let's Rock", mais les sites internet spécialisés spéculent depuis une bonne semaine sur les nouveautés qui pourraient accompagner la nouvelle version du baladeur iPod, large leader du marché.

Capacité plus grande et prix réduit sont vraisemblables. Microsoft a déjà ouvert la voie lundi en annonçant la mise sur le marché le 16 septembre d'un nouveau Zune de 120 Gigaoctets (Go) pour quelque 250 dollars, alors qu'actuellement Apple demande quelque 350 dollars pour son iPod de capacité équivalente.

En revanche, les fonctionnalités annexes pourraient faire la différence, alors que Microsoft vante les spécificités de son Zune, équipé d'un récepteur radio, qui va permettre désormais de télécharger des chansons entendues en FM directement en tout lieu connecté en wifi. Il suffira également de se trouver en un lieu couvert par une connexion wifi pour accéder directement à la bibliothèque Zune Marketplace, ou télécharger des chansons recommandées par d'autres utilisateurs.

Côté Apple, la simple apparition attendue de Steve Jobs sur une scène de San Francisco (Californie) devrait constituer une partie de l'événement, deux semaines après la diffusion par erreur de sa nécrologie par une agence de presse, alors que certains lui avaient trouvé pâle figure lors de sa dernière conférence de presse en juin. Mais deux mois après le lancement du nouvel iPhone 3G, qui a permis à Apple de se lancer à la deuxième place des fabricants de "smartphones", selon la société de marketing NPD Group, beaucoup espèrent encore qu'Apple saura une nouvelle fois dépasser les attentes.

Outre le rafraîchissement possible de l'iPod, les spécialistes spéculent sur la possibilité qu'Apple présente de nouvelles versions de ses ordinateurs portables, les MacBooks, alors que le secteur est en pleine effervescence depuis le succès des mini-ordinateurs portables à bas prix, que les géants du secteur lancent à tour de rôle.

Jennifer Colegrove, analyste chez iSuppli, parie pour sa part sur des mini-ordinateurs portables à écran tactile, une innovation technique qui pourrait éventuellement permettre à Apple de préserver ses marges sur ces ordinateurs dont le succès repose notamment sur leur prix, modique. "Quand on regarde les produits d'Apple, le iPhone, le iPod Touch, qu'est-ce qui vient après?", demande Mme Colegrove.

"Historiquement, Apple n'a pas été une société disposée à sacrifier ses marges", remarquait récemment John Jacobs, un analyste chez DisplaySearch, pour faire valoir que la société à la pomme rechercherait sûrement l'innovation lui permettant de garder sa réputation de leader du design informatique, la clé pour garder des marges intéressantes.

Sur le même sujet