Fortis se résume à deux actifs

Quels actifs reste-il dans la société cotée Fortis après les différentes cessions? Il reste les activités d'assurance en dehors de la Belgique (Portugal, Grande-Bretagne, etc.) qui génèrent des bénéfices de 200 millions d'euros. A côté de cela, il y a aussi un véhicule (à créer) comprenant des crédits structurés pour 10,4 milliards d'euros.

AvC

Quels actifs reste-il dans la société cotée Fortis après les différentes cessions? Il reste les activités d'assurance en dehors de la Belgique (Portugal, Grande-Bretagne, etc.) qui génèrent des bénéfices de 200 millions d'euros. A côté de cela, il y a aussi un véhicule (à créer) comprenant des crédits structurés pour 10,4 milliards d'euros. Ce véhicule sera contrôlé à 66 pc par le holding Fortis (voir infographie). Des discussions doivent encore avoir lieu dans les prochains jours sur ce véhicule. Selon le CEO Filip Dierckx, "c'est un portefeuille qui génère encore des intérêts" . Mais soyons clairs : il s'agit de papier de mauvaise qualité qui risque de nécessiter encore des provisions.

Fortis a aussi encaissé pas mal de liquidités suite aux cessions aux Néerlandais et aux Français. Sur les près de 17 milliards d'euros versés par l'Etat néerlandais, 4 ont été versés au holding et le solde à Fortis Banque, dont les Français ont pris le contrôle.

A ces 4 milliards, il faut encore ajouter les 5,7 milliards payés par BNP Paribas pour la compagnie d'assurance en Belgique. Cela fait donc près de 9,7 milliards qui reviennent à la société cotée. Toutefois, lors d'une conférence téléphonique, Filip Dierckx a expliqué qu'une grande partie de ce cash servirait à honorer les engagements qui se trouvent au niveau de la société faîtère.

On aurait pu aussi se demander quels montants versés au niveau de Fortis Banque pourraient remonter à la maison-mère et donc aux actionnaires.

Pour rappel, les Hollandais ont versé 12 milliards au niveau de la banque, auxquels il faut ajouter 9 milliards suite à l'intervention de l'Etat belge et des Français. Mais, là aussi, Filip Dierckx a fait comprendre que ce montant servirait à renforcer la solvabilité de l'institution. "Une partie importante du cash dans Fortis Banque doit y rester", a encore souligné Filip Dierckx.

Obligations convertibles

Autre question : suite au démantèlement de Fortis, qu'en est-il des obligations convertibles émises par la société cotée Fortis ? Un dirigeant de BNP Paribas a expliqué hier que ces obligations étaient émises par la maison-mère mais affectées à l'une ou l'autre société du groupe. Ainsi, le produit "FRESH" est lié à la compagnie d'assurance néerlandaise. Les MCS sont dépendantes de Fortis Bank Nederland mais convertibles en actions Fortis. Quant aux produits CASHES, ils sont affectés à BNP Paribas.

Sur le même sujet