Le Bel 20 plonge à cause d'une valeur française

Après avoir regagné jusqu'à 2,69 pc grâce à Dexia dont le titre rebondissait de 31,26 pc à son plus haut du jour, l'indice BEL 20 devait repasser dans le rouge sous le poids de la française GDF Suez (26,25). Des actionnaires néerlandais en justice contre Fortis Les Bourses européennes cumulent les pertes Dexia: la scission n'était pas à l'ordre du jour Les comptes des clients de Kaupthing en Belgique gelésDexia se donne du temps pour une éventuelle restructurationDexia et Inbev maintiennent le Bel 20 Dexia: 2 milliards d'euros sortis depuis la crise Réagissez sur notre forum

Le Bel 20 plonge à cause d'une valeur française
©EPA
BELGA

Après avoir regagné jusqu'à 2,69 pc grâce à Dexia dont le titre rebondissait de 31,26 pc à son plus haut du jour, l'indice BEL 20 devait repasser dans le rouge sous le poids de la française GDF Suez (26,25) qui était finalement amputée de 13,08 pc alors que notre indice vedette confirmait lui-même une baisse de 3,57 pc à 2.240,88 points, soit 18,72 pc plus bas qu'en début de semaine.

Il avait été rejoint dans le rouge par plusieurs indices européens alors que le Dow Jones repartait lui-même à la baisse après une ouverture positive. Dexia (5,81) confirmait pour sa part un rebond de 16,43 pc mais sa cons½ur KBC (40,74) plongeait de 5,24 pc.

Agfa-Gevaert (3,57) et Bekaert (79,29) regagnaient toujours 1,71 et 2,30 pc mais, Solvay (75,75) et UCB (21,63) chutaient de 3,16 et 7,92 pc. Nyrstar (3,62) était négative de 1,26 pc contrairement à Umicore (16,80) qui regagnait 2,00 pc ; Colruyt (172,30) et Delhaize (37,00) abandonnant 1,60 et 7,06 pc en compagnie de InBev (35,43) également en baisse de 1,64 pc.

Quelques beaux rebonds se confirmaient par ailleurs comme en TiGenix (2,53) et Ablynx (4,74) qui étaient en hausse de 15 et 12,8 pc ; Devgen (6,43) et Galapagos (3,61) remontant de même de 11,8 et 11,1 pc. Sipef (259,35) rebondissait également de 12 pc mais, des plongeons de 15,6 et 11,9 pc étaient enregistrés en Metris (3,50) et Punch Telematix (3,26). Sioen (5,21) et Resilux (30,85) valaient de même 9,5 et 5 pc de moins que la veille ; Intervest Retail (23,30) et WDP (29,02) abandonnant pour leur part 10,4 et 6,4 pc. D'Ieteren (141,50) perdait finalement 1 pc en compagnie de la CMB (22,49) et de Transics (13,00) qui chutaient de 3,9 et 2,6 pc.

Belgacom (26,00) et Mobistar (47,56) reculaient de 3,4 et 1,8 pc. Telenet (12,11) perdait 4,7 pc aussi mais, Option (2,43) remontait de 5,6 pc en compagnie de EVS (50,45) qui bondissait de 7,1 pc. Roularta (17,50) et Quest For Growth (4,49) récupéraient enfin 8 et 6,9 pc ; 4Energy Invest (5,50) remontant aussi de 8,9 pc, à l'inverse de IPTE (2,70) et Alfacam (7,90) qui perdaient 8,1 et 4,2 pc.

InBev était en tête au rang des échanges avec 2.309.395 titres traités pour quelque 82 millions d'euros. KBC (1.751.943 titres et 71 millions) et Dexia (10.505.033 titres et 61 millions) venaient ensuite, précédant elles-mêmes Belgacom et Delhaize qui se réservaient des parts de quelque 43 et 33 millions d'euros. Vers 16H30, l'euro s'inscrivait à 1,3639 USD, contre 1,3767 dans la matinée et 1,3675 la veille. L'once d'or reculait de 17,10 dollars à 889,25 dollars et le lingot se négociait autour de 20.960 euros, en recul de 345 euros.

Sur le même sujet