Le Belge règle ses comptes

Comment les Belges réagissent-ils face à la crise financière qui secoue la planète ? Quelle confiance accordent-ils à leur banquier, à l'Etat actionnaire, à la presse ? Réclament-ils des sanctions à l'égard des dirigeants des institutions financières ? La fin de leurs indemnités de départ ?

P.Lo

Comment les Belges réagissent-ils face à la crise financière qui secoue la planète ? Quelle confiance accordent-ils à leur banquier, à l'Etat actionnaire, à la presse ? Réclament-ils des sanctions à l'égard des dirigeants des institutions financières ? La fin de leurs indemnités de départ ?

Pour en avoir le cœur net, "La Libre Belgique" et "Le Vif/L'Express" ont commandé un sondage exclusif à la société Tell Me More qui a interrogé par téléphone, le jeudi 2 octobre, autrement dit avant l'annonce du démantèlement de Fortis, mille Belges des trois régions du pays.

Opinions tranchées

Six questions ont été posées par l'institut de sondage. Les opinions recueillies à chaud sont le plus souvent tranchées.

Comme on le lira ci-contre, 71,29 pc des personnes interrogées exigent que les administrateurs et anciens dirigeants de Fortis et de Dexia soient sanctionnés "en cas d'erreurs de gestion ou de fraudes avérées".

Elles sont plus nombreuses encore (77,23 pc) à réclamer que, dans ce cas, les dirigeants de ces banques soient privés de leurs indemnités de départ (parachute doré).

L'Etat et les Régions ont-ils eu raison d'injecter des fonds dans les banques en difficulté ? Le "oui" est massif (74,26 pc).

Les pouvoirs publics (Etat et Régions) ont-ils pour vocation de rester durablement dans le capital des banques concernées ? Le jugement est, cette fois, nettement plus mitigé (38,81 pc pour et 38,61 pc contre).

Faites-vous encore confiance à votre banque ? Les trois quarts des Belges répondent par l'affirmative. A noter qu'ils n'étaient que 21 pc dans cet état d'esprit lors d'un précédent sondage (LLB du 8 octobre).

Last but not least, les médias ont-ils correctement joué leur rôle à l'égard des banques belges ? En clair, ont-ils recherché la transparence ? 58,22 pc de nos concitoyens jugent que "oui" et 30,30 pc que "non".

(1) Sondage téléphonique réalisé par Tell Me More le 2 octobre. Les personnes interrogées avaient 18 ans minimum et l'échantillon était "représentatif de la population belge". Taille : 1 000 personnes (51 pc femmes et 49 pc hommes). Marge d'erreur : 3,1 pc.

© La Libre Belgique 2008

Sur le même sujet