Leterme veut des réponses pour les clients belges de Kaupthing

Le premier ministre Yves Leterme a écrit samedi au premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker pour attirer l'attention sur la situation des nombreux clients belges de la banque islandaise Kaupthing.

Belga
Leterme veut des réponses pour les clients belges de Kaupthing
©BELGA

Le premier ministre Yves Leterme a écrit samedi au premier ministre luxembourgeois Jean-Claude Juncker pour attirer l'attention sur la situation des nombreux clients belges de la banque islandaise Kaupthing.

Il lui demande notamment de leur donner une information précise et insiste pour que le gouvernement luxembourgeois envisage toutes les possibilités afin que les nombreux clients de cette banque, y compris les clients belges, puissent récupérer leur épargne.

Le blocage des comptes des clients de Kaupthing Bank Luxembourg S.A. affecte en effet de nombreux clients belges de cette banque, écrit le premier ministre qui ajoute qu'il a été très touché par le grand nombre de messages que ceux-ci lui ont adressés. "Je souhaite relayer leur inquiétude", dit Yves Leterme. "Avant tout, je pense qu'il est important de diffuser une information claire, transparente et mise à jour quant à la situation de la banque et des répercussions que cela a pour ses clients. Je ne doute pas que vous ne manquerez pas de veiller à ce que cela soit effectivement le cas", écrit encore Yves Leterme. "Je me permets aussi d'insister afin que le gouvernement luxembourgeois envisage toutes les possibilités pour que les nombreux clients de cette banque, y compris les clients belges, puissent récupérer leur épargne", ajoute-t-il.

Au cabinet de M. Leterme on précise que le premier ministre abordera également le problème des clients de la banque Kauphting demain dimanche à Paris avec M. Juncker lors de la réunion européenne convoquée par le président français Nicolas Sarkozy sur la crise financière à laquelle ils participeront tous les deux.

La Kaupthing Bank Luxembourg a été placée sous le régime du sursis de paiement par les autorités financières luxembourgeoises, ce qui a entraîné le blocage des comptes de ses clients. Cette banque était active en Belgique par l'intermédiaire d'une succursale. Conformément à la législation européenne en matière de protection des dépôts, les avoirs des clients sont protégés par le système de garantie organisé au Luxembourg. De ce fait, la banque n'était pas membre du système de garantie belge, a expliqué le gouvernement vendredi.

Le premier ministre et le ministre des Finances Didier Reynders avaient ajouté qu'ils suivraient ce dossier de près. "Si les comptes des clients sont débloqués, il n'y a plus de problème. Sinon, dans un premier temps, il faudra attendre ce qu'il en est de l'intervention du système de protection luxembourgeois. Nous verrons ensuite si nous devons encore intervenir", avait ajouté M. Reynders.