FEB et Marcourt au secours des entreprises

L'administrateur-délégue de la FEB, Rudy Thomaes, a dit dimanche que son organisation ouvrira une centrale d'appels pour les entreprises qui éprouvent des difficultés anormales à trouver du financement.

Belga

L'administrateur-délégue de la FEB, Rudy Thomaes, a dit dimanche que son organisation ouvrira une centrale d'appels pour les entreprises qui éprouvent des difficultés anormales à trouver du financement. Quant au ministre wallon Jean-Claude Marcourt (PS), il a indiqué qu'il proposera au gouvernement wallon une série de mesures pour aider les entreprises.

Plusieurs invités dimanche de l'émission Mise au point de la RTBF ont attiré l'attention sur le fait que la crise financière avait pour effet de rendre les banques très prudentes pour accorder de nouveaux crédits. Cela pourrait avoir un effet très négatif sur l'économie puisque les entreprises ne trouveraient plus de financements.

M. Thomaes a indiqué à ce propos que la FEB lancera une centrale d'appels à laquelle pourront s'adresser les entreprises qui éprouvent des difficultés anormales à trouver des finances. Une entreprise saine avec un bon projet doit recevoir le financement qu'elle demande, a-t-il dit.

Par ailleurs, à la même émission, le ministre wallon de l'Economie, Jean-Claude Marcourt, a dit qu'il proposera à la prochaine réunion du gouvernement wallon une série de mesures en faveur des entreprises. "Il faut veiller à soutenir les entreprises et éviter que les plus fragiles soient écrasées par la crise", a-t-il dit , ajoutant que les banques font actuellement une "surestimation des risques" alors que pendant des années elles ont fait une "sousestimation des risques".

Sur le même sujet