Ethias remboursera des obligations liées à Lehman Brothers

L'assureur mutualiste belge Ethias a assuré lundi qu'il rembourserait à terme ses clients ayant investi dans des obligations liées à la banque d'affaires américaine en faillite Lehman Brothers, alors qu'il n'y est pas contractuellement obligé.

AFP

L'assureur mutualiste belge Ethias a assuré lundi qu'il rembourserait à terme ses clients ayant investi dans des obligations liées à la banque d'affaires américaine en faillite Lehman Brothers, alors qu'il n'y est pas contractuellement obligé. "Ethias s'engage à vous rembourser, au terme du contrat, les capitaux que vous avez investis" dans ces produits à risque, a expliqué le groupe dans une lettre envoyée à ses clients.

En avril et juillet dernier, des épargnants belges ont investi pour 92 millions d'euros dans un produit financier --des obligations appelées Lift MultiSecurity-- commercialisé en Belgique par Ethias mais émis et garanti par Lehman Brothers, selon la compagnie d'assurance belge. Lehman Brothers ayant déposé son bilan à la mi-septembre, il n'est plus du tout certain qu'il puisse encore honorer ses engagements envers ses créanciers, dont les clients qui ont souscrit au Lift MultiSecurity d'Ethias.

Légalement, Ethias estime que que sa responsabilité n'est pas engagée. Cependant, le groupe a "décidé de rembourser exceptionnellement, au terme du contrat de 8 ans, le capital investi dans les Lift MultiSecurity 04/2008 et 07/2008, dont l'émetteur est Lehman Brothers", a précisé lundi le porte-parole du groupe, Benoît Rigo. "Cette décision a été prise en tenant compte de nos principes éthiques et dans l'intérêt de nos clients", a-t-il ajouté.

S'il assure que le capital investi sera remboursé, Ethias ne garantit en revanche pas que ces produits rapporteront les intérêts espérés. Les épargnants belges concernés s'en tirent cependant mieux que des milliers de leurs homologues espagnols ayant également souscrit à des produits financiers à risque liés à Lehman Brothers et qui ont vu disparaître leurs économies. Une centaine d'entre eux, dont de nombreux retraités, ont manifesté lundi à Madrid devant la Banque d'Espagne pour exprimer leur colère.

Sur le même sujet