Les bourses mondiales grimpent

Les différentes bourses du monde ouvraient en hausse ce lundi matin. 8% pour Milan, 4,9% pour Le Caire, 4,76% pour Sao Paulo, ...

AFP

ROUMANIE

La Bourse de Bucarest (BVB) a clôturé en hausse de 7,95% lundi, récupérant une partie de ses pertes de la semaine dernière, qui s'élevaient à 26,86%. L'indice BET, regroupant dix titres, a gagné 8,49%, tandis que les actions des cinq sociétés financières d'investissement (SIF) cotés ont pris 10,90% et celles des compagnies du secteur énergétique 10,52%. "Ce rebond intervient sur fond de baisse de la panique qui s'était emparée des investisseurs la semaine dernière. Une partie d'entre eux ont refait leurs calculs et se sont remis à acheter", a déclaré un analyste de Broker Cluj à l'agence NewsIn.

La BVB avait suspendu ses cotations mercredi un peu plus d'une heure après l'ouverture en raison d'un important recul, une première depuis la reprise de ses activités en 1995. Elle avait rouvert jeudi pour clôturer sur une nouvelle baisse, l'indice BET perdant 1,72% et celui des SIF 7,43%. Le gouverneur de la banque centrale Mugur Isarescu a une nouvelle fois assuré lundi que les banques roumaines étaient "extrêmement solides" et ne risquaient pas d'être touchées par d'éventuelles difficultés des banques mères.

GRANDE-BRETAGNE

La Bourse de Londres augmentait ses gains lundi en fin de séance, son indice vedette le Footsie-100 gagnant vers 15H18 GMT 315,13 points, soit 8,03% par rapport à la clôture de vendredi, à 4.247,79 points.

CROATIE

La Bourse de Zagreb a fermé lundi avec une hausse spectaculaire de 15,93%, après avoir bondi de 11,2%, dès l'ouverture, signe d'un regain de confiance après l'annonce de mesures en Europe pour combattre la crise financière mondiale. Cette hausse intervient après que l'indice Crobex eut chuté de 10,2% vendredi, pour finir à 2.209,47 points, son niveau le plus bas depuis mars 2006.

La hausse du Crobex, lundi, est la plus importante en une journée, enregistrée ces dix dernières années. "Il est difficile de dire à présent si cette hausse a été causée par l'annonce de mesures pour combattre la crise (...) où s'il s'agit simplement d'un transfert d'optimisme depuis les marchés américain et européens", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la Bourse de Zagreb, Zeljko Kardum.

TURQUIE

L'indice IMKB des valeurs vedettes de la Bourse d'Istanbul a terminé lundi en hausse de 1,64% par rapport à la clôture vendredi, gagnant 466,01 points à 28.961,94 points. L'enthousiasme qui avait animé le début de la séance (+5,25% peu après l'ouverture du marché) au lendemain de l'annonce par l'Eurogroupe de garanties aux échanges interbancaires s'est cependant rapidemment essouflé, l'IMKB perdant dans l'après-midi une partie des gains du matin. La Bourse d'Istanbul avait terminé vendredi en baisse de 7,72%, dans le sillage des marchés mondiales.

L'indice a perdu environ 17% la semaine dernière en dépit des assurances données par les responsables turcs selon lesquelles la crise mondiale aurait des effets limités sur l'économie nationale. Des réformes menées dans le pays avec le soutien du Fonds monétaire international ont notamment consolidé le secteur bancaire après une crise financière majeure en 2001.

MEXIQUE

La Bourse mexicaine a ouvert lundi en hausse de 3,87% à 20.675,52 points, dans le mouvement général de reprise à travers le monde. Le marché a perdu au total 13,42% au cours de la semaine écoulée.

FRANCE

La Bourse de Paris évoluait toujours en nette hausse lundi après-midi, le CAC 40 bondissant de 6,59%, dans un marché porté par l'annonce de garanties aux échanges interbancaires faite dimanche par l'Eurogroupe et détaillée lundi par Nicolas Sarkozy. A 15H50 (13H50 GMT), l'indice vedette grimpait de 209,29 points à 3.385,78 points, dans un volume d'échanges de 3,95 milliards d'euros, après avoir perdu plus de 22% de sa valeur la semaine dernière.

SUISSE

La Bourse suisse a rebondi lundi de 8,12% après avoir connu un plus bas la semaine dernière, portée par le plan européen de sauvetage financier annoncé ce week-end. Les 20 valeurs vedettes de l'indice SMI ont atteint 5.781,53 points à 13H33 GMT.

Les valeurs bancaires ont particulièrement profité du mouvement. La première banque du pays, UBS, prenait 14,00% à 19,38 francs suisses tandis que sa concurrente Credit Suisse bondissait de 15,18% à 39,46 francs.

ALLEMAGNE

La Bourse de Francfort gagnait plus de 8% lundi en milieu de séance, peu après l'annonce du plan d'aide pour le secteur bancaire en Allemagne, le Dax gagnant 8,73% à 4.941,12 points à 13H38 GMT. Les valeurs bancaires profitaient logiquement du rebond de la place allemande. Le titre Commerzbank bondissait de 17,87% à 11,44 euros et celui de Deutsche Bank, la première banque allemande, prenait 11,13% à 34,70 euros à la même heure.

Après avoir longtemps rechigné, Berlin a annoncé lundi un plan massif de soutien aux banques, débloquant 80 milliards d'euros pour d'éventuelles recapitalisations et promettant 400 milliards d'euros de garanties sur les prêts que se font les banques entre elles.

ITALIE

La Bourse de Milan poursuivait sa progression lundi après-midi, l'indice vedette SP/Mib prenant 8,10% à 21.955 points, vers 15H10 (13H10 GMT), peu avant l'ouverture de Wall Street, à la suite de l'adoption dimanche soir d'un plan d'action face à la crise par l'Eurogroupe. L'indice était en particulier tiré par les valeurs bancaires comme Banco Popolare qui prenait 14,35% à 8,79 euros ou Intesa Sanpaolo qui progressait de 10,69% à 3,21 euros. La première banque du pays, UniCredit, prenait de con côté 5,60% à 2,45 euros.

La Bourse de Milan avait ouvert la séance sur une hausse de 2,53% à 20.822 points, avant de rapidement prendre plus de 6% dans les premiers échanges. Vendredi, elle avait clôturé la séance sur une chute de 7,14% à 20.309 points, les valeurs bancaires ayant énormément souffert. UniCredit s'était écroulée de 13,11%, Banco Popolare avait lâché 13,01% et Intesa Sanpaolo 4,92%. La semaine dernière, l'indice SP/Mib a chuté de plus de 5.000 points, soit environ le quart de sa valeur.

BRESIL

La Bourse de Sao Paulo, première place financière d'Amérique du sud, opérait en forte hausse lundi de +4,76% à 37.309 points quelques minutes après l'ouverture, dans le sillage des Bourses mondiales. Selon les opérateurs, les investisseurs sont confortés par l'annonce dimanche soir d'un plan d'action de l'Eurogroupe au secteur financier, notamment.

Vendredi Sao Paulo avait avait accusé un repli de -3,97% à 35.609 points, à l'issue d'une séance marquée par une volatilité extrême dans la foulée des grandes places bourisères mondiales prises de panique par l'incertitude de l'ampleur de la crise financière. Sao Paulo a reculé de -20,01% la semaine dernière et de -44,26% depuis le début de l'année.

EGYPTE

La Bourse du Caire a clôturé lundi en hausse de près de 5 pour cent, dans la foulée des grandes places boursières mondiales. Le CASE-30 de la Bourse du Caire et d'Alexandrie a terminé la journée à 5,761 points, en hausse de 4,9%. A 11H10 locales (9H10 GMT), le CASE-30 gagnait 5,5% à 5.794 points. Orascom Construction and Industries (OCI), valeur vedette pesant 20% du CASE-30, s'est redressée de 6,93% alors que les actions de la principale banque d'investissment EFG-Hermès ont pris 2,09%.

Dimanche, la Bourse égyptienne avait clôturé en baisse de 3,1%, à 5.492 points. Le Case-30 avait déjà perdu plus de 20% de sa valeur la semaine dernière. "Une bonne performance est attendue aujourd'hui en raison du rebond des marchés européens", a estimé lundi la société de courtage Sigma Securities sur son site internet. L'indice a perdu plus de la moitié de sa valeur en six mois, après l'avoir presque doublée ces quatre dernières années, à presque 12.000 points en mai.

ARABIE SAOUDITE

La Bourse saoudienne, la plus importante du monde arabe, a clôturé lundi sur une forte hausse de 9,5%, repassant au-dessus du seuil symbolique des 6.000 points, deux jours après avoir touché un plus bas sur quatre ans. Le "Tadawul All-Shares Index" (Tasi) a terminé la journée à 6.365,23 points, tiré à la hausse par les secteurs de la pétrochimie et des télécommunications, qui ont augmenté de 9,9%. L'ensemble des 15 secteurs du marché sont dans le vert, tout comme les cours des actions des 125 compagnies cotées.

Samedi, premier jour ouvrable de la semaine en Arabie saoudite, le Tasi avait chuté de près de 6%, clôturant sous les 6.000 points. Dimanche, il s'était légèrement repris pour la première fois en deux semaines, après avoir perdu 23%. Il est en baisse de 42,3% sur l'année. Son redressement faisait suite à la réduction par la Banque centrale d'Arabie saoudite de son principal taux d'intérêt d'un demi-point, à 5%. Pour favoriser l'octroi de crédits, la banque centrale a aussi réduit de 13 à 10% le taux de réserves obligatoires que les banques commerciales saoudiennes doivent maintenir par rapport à leurs dépôts.

Les banques ont réagi positivement à ces mesures, le secteur bancaire ayant fermé en hausse de 9,1%. L'Arabie saoudite est le premier exportateur mondial de pétrole, dont elle produit environ 9,5 millions de barils par jour et dont elle tire l'essentiel de ses revenus. Les marchés boursiers des autres monarchies pétrolières du Golfe, à l'exception de celle du Koweït, ont fermé sur une nette hausse, après une série de mesures gouvernementales prises aux plans local et international pour surmonter la crise financière mondiale.

ESPAGNE

La Bourse de Madrid a accéléré sa hausse lundi vers 15H00 (13H00 GMT), à 30 minutes de l'ouverture de Wall Street, dépassant la barre des 8% de hausse, confortée par l'annonce d'un "plan d'action" de l'Eurogroupe au secteur financier. A 14H58, l'Ibex-35 des valeurs vedettes progressait de 8,09% à 9.726 points.

HONG KONG

La Bourse de Hong Kong a terminé lundi sur un bond de 10,24% à 16.312,16 points, alors que les investisseurs repartaient à la chasse aux bonnes affaires après les initiatives internationales pour venir en aide au système bancaire en difficulté, selon des courtiers. L'indice Hang Seng a terminé la séance en hausse de 1.515,29 points à 16.312,16 points, après avoir oscillé entre 14.754,64 et 16.376,42 points. Le volume des échanges s'est élevé à 72,59 milliards de dollars de Hong Kong (9,31 milliards de dollars US).

Cette évolution est due aux efforts concertés des différents gouvernements et banques centrales d'apaiser les marchés face à la crise financière qui a dévasté la confiance dans le système bancaire mondial. Après un matin mou avec quelques investisseurs glanant des actions de sociétés financières chinoises ou de sociétés de raffinage qui était tombées au plus bas lors des dernières séances boursières, le marché s'est fortement repris l'après-midi au cours d'une séance particulièrement agressive.

La détente est apparue après les nouvelles positives en provenance du secteur bancaire britannique. La banque Barclays a en effet annoncé qu'elle allait lever plus de 6,5 milliards de livres en plusieurs étapes, sans l'aide du gouvernement. Les investisseurs ont pris cette annonce comme une lueur d'espoir après la crise financière qui a frappé les marchés dernièrement, même s'ils estiment que les perspectives de gains à court terme soient limitées.

L'indice Hang Seng a chuté de 16% à 2.886 points la semaine passée. "On ne décèle aucun signe montrant une changement de tendance du marché pour le moment avec des banques sur le point de faire faillite avec la crise financière mondiale, a indiqué Castor Pang, stratégiste de Sun Hung Kai Financial, à Dow Jones Newswires. Ben Kwong, directeur associé de l'Asie KGI, a estimé de son côté qu'il s'attendait à ce que l'indice Hang Seng s'établisse entre 14.400 et 17.000 points cette semaine.

"Les investisseurs ont pris un répit, après que les banques centrales ont pris des initiatives pendant le week-end... Mais je m'attends à ce que le marché reste très volatil à Hong Kong dans un proche avenir", a-t-il dit à Dow Jones Newswires. Des promoteurs locaux sont partis à la chasse aux bonnes affaires. Sun Hung Kai Properties a grimpé de 14% à 66,40 dollars, après avoir chuté de 25% entre le 30 septembre et vendredi dernier.

Henderson Land a grimpé de 27,75 dollars après avoir plongé de 29% sur la même période. Hang Lung Properties a enregistré la plus forte hausse avec un gain de 20% à 16,76 dollars, après avoir perdu 22% ce mois-ci. Parmi les banques chinoises, Industrial and Commercial Bank of China a gagné 14% à 4,28 dollars après avoir cédé 18% entre le début du mois et vendredi. China Construction Bank a pris 12% à 4,20 dollars après un plongeon de 26% pendant la même période.

La baisse des prix du pétrole a entraîné une hausse des sociétés de raffinage. Sinopec a grimpé de 17% à 5,65 dollars tandis que PetroChina a pris 12% à 6,70 dollars. Inversant la tendance, PCCW perdait 1,8% à 2,75 dollars. Le géant des médias et les télécommunications a fléchi de 2,45 dollars plus tôt en cours de séance après avoir indiqué ce week-end qu'il avait abandonné l'idée de vendre quelque 45% d'actifs à Hong Kong en raison des des conditions volatiles du marché.

Sur le même sujet