Berlin frappe un grand coup

Le gouvernement allemand a adopté lundi, au cours d'un conseil des ministres exceptionnel, un plan de secours aux banques comprenant une garantie de 400 milliards d'euros sur les prêts interbancaires et 80 milliards d'euros au maximum pour recapitaliser les instituts en difficulté. Le plan sera soumis aux députés dès cette semaine.

Le gouvernement allemand a adopté lundi, au cours d'un conseil des ministres exceptionnel, un plan de secours aux banques comprenant une garantie de 400 milliards d'euros sur les prêts interbancaires et 80 milliards d'euros au maximum pour recapitaliser les instituts en difficulté. Le plan sera soumis aux députés dès cette semaine.

L'ensemble de ce plan va coûter dans l'immédiat quelque 100 milliards d'euros à l'Etat, qui seront versés dans un fonds de "stabilisation des marchés financiers". Ce montant correspond à l'addition des 80 milliards d'euros destinés aux recapitalisations et d'une somme de 20 milliards, correspondant à 5 pc du montant des garanties. En clair, l'Etat allemand s'attend donc à devoir effectivement payer 5 pc du total des garanties qu'il accorde. La garantie de 400 milliards d'euros sera valable jusqu'au 31 décembre 2009. Les banques y auront accès contre le paiement de "primes adaptées". La recapitalisation de banques en difficulté pourra, quant à elle, s'exercer notamment via l'entrée de l'Etat au capital des banques, mais aussi par l'achat d'actions préférentielles (sans droit de vote attaché) ou de capital dit "hybride", à mi-chemin entre actions et obligations. Le fonds de 100 milliards d'euros pourra aussi être utilisé pour racheter les actifs à risque de certaines banques, par exemple des crédits en souffrance "si cela est encore nécessaire après la modification prévue des règles comptables". (D'après AFP)

Sur le même sujet