Un milliard d'euros est sorti des comptes d'épargne au mois d'août

Le bon vieux livret fait de moins en moins recette. Selon les chiffres publiés mardi par la Banque nationale de Belgique (BNB), l'encours des comptes d'épargne est passé de 145,875 milliards d'euros en juillet 2008 à 144,943 milliards en août, soit une baisse de près d'un milliard d'euros en un mois.

Philippe Galloy

Le bon vieux livret fait de moins en moins recette. Selon les chiffres publiés mardi par la Banque nationale de Belgique (BNB), l'encours des comptes d'épargne est passé de 145,875 milliards d'euros en juillet 2008 à 144,943 milliards en août, soit une baisse de près d'un milliard d'euros en un mois. L'érosion de l'encours des livrets avait commencé en mars. A ce moment, le total des avoirs placés sur les comptes d'épargne atteignait près de 150 milliards, 149,785 milliards d'euros exactement, selon les chiffres de la BNB. La plupart des banques ont eu beau lancer des comptes d'épargne en ligne à 4 pc, rien n'a enrayé la tendance : les comptes d'épargne se sont vidés de près de 5 milliards d'euros en 5 mois.

Comment expliquer cette perte mensuelle d'un milliard d'euros pour le produit phare du secteur bancaire belge ? "C'est un mouvement de fond", commente un spécialiste de la finance. "Les victimes sont surtout les banques qui ont maintenu un taux de base de 1,75 pc. Cette rémunération n'attire plus les clients. Ce qui est surprenant, c'est qu'il n'y ait pas davantage de gens qui aient retiré leurs sous de ces comptes." Pourtant, depuis le mois de juillet, la plupart des grandes institutions financières proposent des comptes Internet qui offrent au moins 4 pc de taux de base. Dès lors, comment expliquer cette baisse de popularité du livret ? "A part la KBC, toutes les banques n'offrent 4 pc que sur des comptes Internet", souligne notre expert. "Pour beaucoup de gens, qui forment la clientèle de base, c'est un obstacle : ouvrir un compte en ligne et gérer son épargne par des moyens électroniques, c'est trop compliqué pour eux. Et pour les banques concernées, on voit où cette politique les a menées..."

Comptes à vue : nette baisse

Mais que font les épargnants qui sortent leur argent des comptes d'épargne ? Les chiffres du Bulletin statistique trimestriel de la BNB nous en apprennent un peu plus. L'encours des comptes à terme et des bons de caisse continue à grimper. Les comptes à terme dont l'échéance est comprise entre un mois et un an rassemblaient 117,545 milliards d'euros en août, contre 113,890 milliards en juillet. Quant aux comptes à terme à plus d'un an, ils ont vu leur encours passer de 63,156 milliards d'euros à 64,298 milliards dans le même laps de temps.

On note aussi une progression des montants placés en bons de caisse : la valeur totale de ces produits a atteint 29,438 milliards d'euros en août, contre 29,004 milliards au mois de juillet. Il semble que ces mouvements s'expliquent également par une plus grande propension à épargner parmi les clients des banques belges, puisque l'encours de comptes à vue s'est contracté de près de 12 milliards d'euros en un mois ! Y aurait-il là un signe précurseur de la baisse de la consommation des ménages ?

Sur le même sujet