L'AG refuse la décharge à Lippens, Votron et tous les administrateurs

Les actionnaires de Fortis, réunis en assemblée générale mardi à Gand, ont refusé de donner décharge à l'ensemble des administrateurs de Fortis holding pour l'exercice 2008 qui avait vu le bancassureur belgo-néerlandais être démantelé durant l'automne après avoir frôlé la faillite.

BELGA

L'ancien président de Fortis Maurice Lippens, symbole de la chute du bancassureur, et les anciens CEO Jean-Paul Votron et Herman Verwilst, n'ont donc pas reçu décharge pour l'exercice de leur mandat d'administrateur en 2008. C'est Maurice Lippens qui a recueilli le moins de votes favorables avec seulement 28,01% des voix qui se sont prononcées en faveur d'une décharge.

Louis Cheung, un temps représentant de l'assureur chinois Ping An au conseil d'administration de Fortis, ne s'est pas non plus vu accorder de décharge de justesse (46,21%), à l'instar du Néerlandais Jan-Michiel Hessels, devenu président ad interim de Fortis après la démission de Maurice Lippens, et de Karel De Boeck, actuel CEO de Fortis holding, et membre du conseil d'administration à partir de décembre 2008. Philippe Bodson et Aloïs Michielsen n'ont pas davantage bénéficié d'un vote favorable.

Le cabinet de conseils Deminor avait demandé que le vote sur la décharge des membres du conseil d'administration de Fortis pour l'exercice 2008 se fasse de manière individuelle pour chaque administrateur et non de manière solidaire, comme le proposait initialement Fortis.

La décharge concerne la responsabilité des administrateurs pour les actes réalisés durant leurs fonctions. Vu les événements intervenus chez Fortis au cours de l'année 2008, plusieurs associations d'actionnaires ont appelé à ne pas voter la décharge afin de pouvoir se ménager la possibilité d'intenter des actions judiciaires en responsabilités.

Les actionnaires de Fortis ont également voté en faveur des 5 candidats présentés pour occuper un poste au sein du conseil d'administration de Fortis holding. Frank Arts (93,13%), Guy de Selliers de Moranville (94,84%), Roel Nieuwdorp (98,8%), Lionel Perl (97,7%) et le Chinois Jin Shaoliang (92%) ont tous les cinq été plébiscités par les votes des actionnaires.

Si une majorité de voix favorables se porte également sur leur nom mercredi, lors de l'assemblée générale d'Utrecht, ils seront définitivement nommés jusqu'en 2011 au conseil d'administration de Fortis holding présidé par Jozef De Mey. L'assemblée générale, qui s'est terminée vers 19h45, a par ailleurs approuvé tous les autres points à son ordre du jour, à l'exception d'une proposition d'annuler le solde non utilisé de capital autorisé qui a été rejetée.