Fortis: 77,65 % pour la vente à BNP à Utrecht

Les actionnaires de Fortis holding, réunis en assemblée générale mercredi à Utrecht, ont approuvé à 77,65% des voix la vente de 75% de Fortis banque à BNP Paribas ainsi que la vente de 25% + 1 action de Fortis Insurance Belgium à Fortis Banque. Le CA de Fortis holding accueille 5 nouveaux membres Van Rompuy: "les actionnaires ont fait le bon choix" Edito: Fortis, que de perdants pour un gagnant !PDF: L'ordre du jour de l'AG d'Utrecht PDF: les enjeux d'une AG historiquePDF: les principaux recoursLes slides de la présentationL'AG en images Réagissez sur notre forum Vers notre dossier spécial

BELGA
Fortis: 77,65 % pour la vente à BNP à Utrecht
©BELGA

Mardi, les actionnaires de Fortis réunis en assemblée générale à Gand avaient voté à 72,99% en faveur de l'accord avec BNP Paribas. Ces deux votes positifs signifient que Fortis banque passe sous pavillon français par le biais d'une vente par la SFPI (le bras financier de l'Etat belge) de 75% de Fortis banque à BNP Paribas. En échange, la SFPI obtient quelque 121 millions d'actions BNPP, soit 11,6% du capital du groupe bancaire français.

Le vote des actionnaires de Fortis entérine également la cession par Fortis holding à Fortis banque de 25% + 1 action de Fortis Insurance Belgium (FIB). Cette transaction s'accompagne de la mise en place jusqu'à la fin 2020 d'un "partenariat stratégique" en matière d'assurances entre BNP Paribas, via Fortis banque, et Fortis holding.

Le dernier accord conclu entre les différentes parties au sujet du financement du SPV censé abriter les produits structurés de Fortis va aussi être mis en oeuvre.

L'AG d'Utrecht refuse la décharge au conseil d'administration pour 2008

Les actionnaires de Fortis, réunis en assemblée générale mercredi à Utrecht, ont refusé de donner décharge aux membres du conseil d'administration de Fortis pour l'exercice 2008 qui avait vu le bancassureur belgo-néerlandais être démantelé durant l'automne après avoir frôlé la faillite. Seulement 46,22% des actionnaires ont voté en faveur de la proposition d'accorder décharge au conseil d'administration de Fortis pour l'exercice 2008. Jusqu'en septembre 2008, le conseil d'administration de Fortis était présidé par Maurice Lippens. Contrairement à ce qui s'est passé mardi à Gand, le vote a eu lieu sur l'ensemble des administrateurs de manière solidaire.

Mardi, lors de l'AG de Gand, le cabinet de conseils Deminor avait obtenu que le vote sur la décharge des membres du conseil d'administration de Fortis pour l'exercice 2008 se fasse de manière individuelle pour chaque administrateur et non de manière solidaire, comme le proposait initialement Fortis. Les actionnaires avaient refusé de donner décharge à l'ensemble des administrateurs de Fortis holding pour l'exercice 2008.

L'ancien président de Fortis Maurice Lippens, symbole de la chute du bancassureur, et les anciens CEO Jean-Paul Votron et Herman Verwilst, n'avaient donc pas reçu décharge pour l'exercice de leur mandat d'administrateur en 2008.

La décharge concerne la responsabilité des administrateurs pour les actes réalisés durant leurs fonctions. Vu les événements intervenus chez Fortis au cours de l'année 2008, plusieurs associations d'actionnaires ont appelé à ne pas voter la décharge afin de pouvoir se ménager la possibilité d'intenter des actions judiciaires en responsabilités.

Sur le même sujet