Faut-il acheter un smartphone ?

L’acheter ou ne pas l’acheter ? Telle est la question. Les smartphones, ou téléphones multifonctions, encore appelés téléphones intelligents, font fureur. Mais sont-ils vraiment adaptés aux besoins des consommateurs ? Tout dépend de l’utilisation que l’on compte en faire. Notre dossier Techno

Faut-il acheter un smartphone ?
©D.R.
Philippe Galloy et Mateusz Kukulka

L’acheter ou ne pas l’acheter ? Telle est la question. Les smartphones, ou téléphones multifonctions, encore appelés téléphones intelligents, font fureur. Mais sont-ils vraiment adaptés aux besoins des consommateurs ? Tout dépend de l’utilisation que l’on compte en faire.

Avant de se ruer sur le dernier smartphone annoncé, qu’il s’agisse du "Google Phone", soit le HTC Magic ou G2 - mis en vente cette semaine par Proximus -, ou encore de l’iPhone 3G S - annoncé pour le 26 juin chez Mobistar -, le consommateur de télécommunications a intérêt à bien réfléchir. Car un appareil conçu pour surfer régulièrement sur Internet présente un profil fondamentalement différent des GSM traditionnels. Et aussi - et surtout ! -, il n’a pas le même prix.

Avant tout, le consommateur doit évaluer l’intérêt pour lui d’utiliser un tel appareil. Utilise-t-il Internet régulièrement ? Autant avertir tout de suite les intéressés : celui qui ne compte utiliser son nouvel appareil que pour téléphoner peut s’abstenir. Car, outre son prix élevé par rapport à un téléphone mobile traditionnel (le G2 coûte 450 euros en Belgique ), le smartphone est gourmand en tarifs de connexion Internet.

Avant tout, ces smartphones peuvent tous se connecter au Wi-Fi. Il est donc conseillé de d’abord voir s’il y en a à l’endroit où vous vous trouvez. Dans ce cas-là, vous êtes connectés directement à Internet. Facile. Mais cela n’est pas possible partout. Il faut donc passer par la 3G et donc par votre opérateur. Ceux-ci proposent différents tarifs à cet égard. Généralement, le client se verra proposer deux formules : la facturation en fonction du temps passé sur le Web ou la facture liée au volume de données téléchargées.

La première solution vous semble attrayante ? Attention : on passe vite beaucoup plus de temps qu’on ne le pensait sur le Web Une facturation au volume téléchargé, alors ? Oui, mais on a alors intérêt à demander un forfait, au-delà duquel le tarif sera relativement honnête (mais déjà cher). Il en coûtera tout de même une bonne vingtaine d’euros mensuels supplémentaires. Quand à celui qui prendra un abonnement lié aux données téléchargées sans passer par un forfait, il sera soumis à un tarif franchement prohibitif. Dans ce cas, de mauvaises surprises sont à attendre lors de la facturation !

Il vaut donc mieux faire un test en prenant un premier forfait plutôt "light". Faire attention à sa consommation. Et ensuite analyser sa première facture. Pour au final choisir la bonne formule tarifaire. Reste que les smartphones présentent des atouts que les téléphones traditionnels sont bien en mal de proposer : consultation des e-mails, gestion d’agenda en ligne, accès à diverses informations en ligne, vidéo, etc. L’achat peut être soit très utile, soit juste pour la frime. A vous et à vos portefeuilles de voir


L’OS 3.0 de l’iPhone est déjà disponibleSystème d’exploitation. Ce 26 juin, Mobistar s’apprête à mettre en vente le dernier-né du modèle best-seller d’Apple : l’iPhone 3G S, avec un S pour speed. Si, comme son nom l’indique, ce smartphone sera plus rapide, il sera surtout doté d’un nouveau système d’exploitation, l’OS 3.0. L’iPhone OS est le système d’exploitation développé par Apple pour l’iPhone et l’iPod touch. Il est dérivé de Mac OS X. L’OS 3.0 n’est pas vraiment nouveau, mais il est surtout amélioré. Et déjà disponible gratuitement sur iTunes pour tous les détenteurs d’iPhone. On trouve maintenant - c’est un détail qui compte énormément pour les utilisateurs réguliers d’Internet - la fonction couper-copier-coller. La recherche est, elle, vraiment simplifiée. L’iPhone pourra être utilisé comme un modem (enfin, si les opérateurs activent cette fonction). On aura la possibilité de jouer en multijoueurs sans passer par le Wi-Fi grâce au Bluetooth. L’AppStore ne sera plus le passage obligé pour acheter des mises à jour depuis des applications. M. Ku.