Fiat serait à nouveau en course pour Opel

Le groupe automobile italien Fiat pourrait à nouveau rentrer dans la course pour la reprise de l'allemand Opel. Pas de décision rapide sur Opel pour Merkel "GM veut se séparer d’Opel"

AFP
Fiat serait à nouveau en course pour Opel
©BELGA

"La direction de Fiat refuse de s'exprimer sur ce dossier, mais elle n'a pas clos le chapitre", affirme le journal qui cite une source au sein du groupe. Selon La Repubblica, Fiat pourrait à nouveau rouvrir le dossier Opel et rentrer dans le jeu car "son offre est construite sur un plan industriel" alors que le principal candidat concurrent, l'équipementier canadien Magna du magnat d'origine autrichienne Frank Stronach, soutenu par la banque russe Sberbank, vise surtout "les aspects financiers et commerciaux".

Pour Fiat, cette offre concurrente serait vouée à l'échec, car "son plan commercial est fragile, puisqu'il parie principalmeent sur la Russie et certains marchés de l'Europe de l'Est, où les ventes se sont écroulées de 50%". Fin juin, le patron du groupe Fiat, Sergio Marchionne, avait confirmé son intérêt pour le rachat d'Opel, tout en soulignant qu'il ne pensait pas pouvoir "améliorer" son offre.