Belgacom: La CBFA "examine" les déclarations de van Quickenborne

La Commission bancaire, financière et des assurances (CBFA) "examine" les déclarations du ministre pour l'Entreprise Vincent Van Quickenborne (Open VLD) sur la privatisation de Belgacom et leur influence sur le cours du groupe télécom.

placeholder
© Photonews
BELGA

Vincent Van Quickenborne (Open VLD) est convaincu que Belgacom ne sera plus une entreprise publique en 2015, mais sera un groupe purement privé. C'est ce qu'il a dit mardi dans un débat.

On sait depuis longtemps que le ministre, compétent en matière de Télécoms, est personnellement contre la structure actionnariale actuelle de Belgacom. L'Etat belge détient actuellement 53,5% des actions du groupe. Mais c'est la première fois que Vincent Van Quickenborne donne une date de désengagement.

Si on se base sur le cours de l'action Belgacom, la participation de l'Etat vaut 4,5 milliards d'euros.