Les bonus des patrons vont dégringoler

Les bonus des patrons vont diminuer, dans les sociétés non cotées en bourse qui ne sont pas obligées de rendre ces informations publiques, ressort-il d'une enquête réalisée par Hudson consulting.

placeholder
© Reporters
Belga

Les bonus des patrons vont diminuer, dans les sociétés non cotées en bourse qui ne sont pas obligées de rendre ces informations publiques, ressort-il d'une enquête réalisée par Hudson consulting pour le compte du quotidien l'Echo. Ceux qui touchent au moins un million d'euros sont peu nombreux. Parmi les CEO des sociétés du BEL20, tous n'atteignent d'ailleurs pas ce niveau non plus. En 2008, un quart d'entre eux a dû se satisfaire de moins de 800.000 euros, bonus compris.

Selon la société Hudson, les seuls qui peuvent souffrir la comparaison avec les top-managers du BEL 20 sont le plus souvent les responsables de filiales belges des grandes entreprises étrangères en encore dans la plupart des cas, de responsables pour le Benelux et pour l'Europe. Dans les banques on note des baisses de 30%. Dans les autres secteurs, touchés plus récemment par la tourmente de la crise économique et financière, on constate que les bonus vont diminuer au moins temporairement.

De plus, les bonus pourraient être calculés différemment à l'avenir. Leur versement se fera de plus en plus de manière étalée dans le temps et en fonction des performances lissées sur plusieurs semaines.