Block Rockin Bits

A la recherche de nouveaux territoires depuis son état maladif chronique, l’industrie du disque déroule désormais le tapis rouge aux joueurs. Après les boutiques de téléchargement cristallisées par l’iTunes d’Apple, des jeux vidéo comme Guitar Hero et Rock Band (suivis plus modestement de SingStar et Lips) s’imposent ainsi progressivement comme des nouveaux canaux de vente de musique en ligne. Dossier: Techno, poco a poco

Block Rockin Bits
©D.R.
Michi-Hiro Tamaï

Derrière les platines

A la recherche de nouveaux territoires depuis son état maladif chronique, l’industrie du disque déroule désormais le tapis rouge aux joueurs. Après les boutiques de téléchargement cristallisées par l’iTunes d’Apple, des jeux vidéo comme Guitar Hero et Rock Band (suivis plus modestement de SingStar et Lips) s’imposent ainsi progressivement comme des nouveaux canaux de vente de musique en ligne. La connexion croissante des consoles de salon au web permet à ces jeux de karaoké et de rythme de proposer leur propre boutique de téléchargement de titres. Depuis novembre 2007, Rock Band a ainsi vendu 40 millions de morceaux online. Et autant pour son concurrent, Guitar Hero. Les menus de la Xbox 360 intègrent même depuis peu des onglets dédiés au téléchargement de musique pour ces deux jeux. Une consécration.

Utilisant tour à tour micros, guitares et batteries factices, ce phénomène permet également aux artistes et groupes rock des précédentes décennies de buzzer auprès des kids. Avec, parfois, des succès renversants, à l’image d’Aerosmith qui a mieux rempli son tiroir-caisse en vendant des titres sur Guitar Hero qu’avec son Toys in the Attic de 1975, album pourtant couronné huit fois de platine. De quoi susciter envies et vocations puisque Metallica et Van Halen ont récemment édité des DVD de jeu additionnels pour Guitar Hero. Après les Beatles en septembre dernier (voir "Plus"), Green Day et Pearl Jam suivront également cette voie ces prochains mois pour Rock Band.

Les rockeurs désuets à la recherche d’un second souffle ne sont cependant pas les seuls à lorgner vers ces nouveaux canaux de vente. Dans la veine 2.0 de Youtube et Myspace, mais aussi d’iTunes, Rock Band Network se profile ainsi comme une nouvelle fonctionnalité qui permettra aux artistes inconnus et aux labels indépendants de publier et vendre directement leurs titres dans le Rock Band Music Store. Une fonction dont la sortie imminente sur Xbox 360 (plus tard sur PS3 et Wii) intéresse des acteurs comme Sub Pop, le célèbre label de Nirvana qui compte y rééditer une partie de son catalogue.

Si les guitares à boutons et les fûts électroniques trônent désormais en bonne place sur les étagères des joueurs, les tables de mixage pour DJ (electro ou hip-hop) y gagnent également une place. L’art du mixage a ainsi été abordé par DJ Hero d’Activision. Un titre proposant au joueur de créer des mash-up (mélange de deux morceaux) en utilisant une table équipée de boutons pitch, cross fader et d’une platine rotative. Le tout pour un résultat semi-réaliste, mais ludique et éducatif. Là encore, des grands noms electro ou rap sont mis en avant via des créations inédites brandies par Grandmaster Flash, Eminem, Jay-Z et Daft Punk qui a pondu pour l’occasion huit titres exclusifs. Encore timide, cette nouvelle vague de jeux rythmiques devrait grossir avec l’arrivée, ce premier trimestre, de Scratch : The Ultimate DJ qui s’accompagnera d’une platine signée Numark (un fabricant célèbre de matériel pour DJ) et d’une playlist exclusivement orientée hip-hop. Sans oublier Def Jam Rapstar, autre jeu centré sur la musique hip-hop et son phrasé via un micro et une webcam pour envoyer son flow sur le web à la manière de SingStar.