Opel : production prévue jusqu'au 30 juin

La production chez Opel à Anvers est en principe prévue jusqu'au 30 juin, a déclaré Luc Van Grinsven de la CSC. Les syndicats vont tout faire pour maintenir l'usine ouverte au-delà de cette date, ont-ils indiqué.Opel Anvers en imagesLeterme : "Priorité à la garantie d'un emploi ou remise au travail"Kris Peeters s'entretiendra vendredi avec Nick ReillyLes réactions des politiciens flamands"Une mesure indispensable", explique le patron d'Opel Le gouvernement wallon est consterné

Opel : production prévue jusqu'au 30 juin
©BELGA
BELGA

La production chez Opel à Anvers est en principe prévue jusqu'au 30 juin, a déclaré Luc Van Grinsven de la CSC. Les syndicats vont tout faire pour maintenir l'usine ouverte au-delà de cette date, ont-ils indiqué. Jeudi, lors d'un conseil d'entreprise extraordinaire, l'intention de procéder à un éventuel licenciement collectif et à une fermeture d'Opel Anvers a été annoncée. Selon GM, cette décision a été prise pour des raisons économiques, un argument rejeté par les syndicats qui évoquent plutôt des données politiques et d'économie de marché, selon Luc Van Grinsven.

Les syndicats feront tout leur possible pour trouver un éventuel repreneur pour Opel Anvers, de sorte que l'usine reste ouverte au-delà du 30 juin. Si ce n'est pas le cas, ils feront tout pour négocier un plan social acceptable. Vendredi et lundi, les travailleurs seront en chômage temporaire. Mardi, le personnel travaillera normalement à l'usine. Le blocage du parking d'Opel se poursuit. Aucune voiture ne quittera l'entreprise. Tout s'est déroulé dans une ambiance sereine.

Kris Peeters s'entretiendra vendredi avec Nick Reilly

Le ministre-Président flamand, Kris Peeters, s'entretiendra vendredi à 14h par téléphone avec le patron d'Opel Nick Reilly.

Une heure plus tard, il rencontera le gouverneur de la province d'Anvers et le bourgmestre de la ville.

M. Peeters a annulé par ailleurs le déplacement qu'il avait prévu la semaine prochaine au Sommet économique de Davos.

Le ministre-Président flamand rencontrera ce vendredi à 8h00 les partenaires sociaux flamands à son cabinet de la place des Martyrs à Bruxelles.

Opel Anvers sera au centre des discussions, a indiqué jeudi le porte-parole de Kris Peeters. Concrètement, Kris Peeters et les partenaires sociaux étudieront les mesures qui pourront être prises.

CSC : "Johnson Controls va sûrement fermer"

L'avenir de la société Johnson Controls de Geel, qui fabrique des sièges de voitures, est menacé. "L'entreprise va certainement fermer car Opel Anvers est le seul client", a expliqué jeudi Luc Weyns de CSC Textura.

De 250 à 300 personnes travaillent pour cette société. Johnson Controls a pour seul client Opel Anvers et fonctionne selon le principe du "just in time".

Selon Concha Claes du syndicat socialiste FGTB, la fermeture aura un "sérieux impact" sur Johnson Controls.

Il s'agit du second séisme pour la société qui avait été frappée par la fermeture de l'ancien VW Forest, remplacé par Audi. Elle fabriquait des sièges de voitures pour la VW Polo.


Le gouvernement Picqué solidaire des travailleurs d'Opel et de Flandre Le gouvernement bruxellois a tenu à faire part lui aussi jeudi de sa solidarité avec les travailleurs de l'usine Opel d'Anvers dont on vient d'annoncer la fermeture et avec ceux de Flandre dans leur ensemble, a fait savoir le cabinet du ministre-Président bruxellois Charles Picqué.

Sur le même sujet