Le nouveau plan de dispersion des vols ne réjouit pas tout le monde

Le nouveau plan de dispersion des vols présenté par le gouvernement ne satisfait pas tout le monde, a remarqué lundi l'échevin de Molenbeek, Jef Van Damme (sp.a), précisant qu'il ne croit pas que le gouvernement bruxellois n'était pas informé des faits et annonce qu'il l'interpellera sur l'impact de ce dossier sur Bruxelles.

BELGA
Le nouveau plan de dispersion des vols ne réjouit pas tout le monde
©BELGA

"Le plan est peut-être une bonne nouvelle pour les riverains du Noordrand et du Oostrand qui sont bien organisés et tapageurs. Mais ce n'est pas un bon plan pour les quartiers les plus peuplés de Belgique et d'Europe", a remarqué Jef Van Damme, remarquant que la majorité des vols passera désormais au-dessus de Laeken, Molenbeek, le Pentagone bruxellois et Anderlecht, qualifiée de "zone du canal peu peuplée". "Avec une densité moyenne de 15.000 habitants par km², la zone du canal de Bruxelles enregistre la densité la plus importante de toute l'Europe occidentale. Le gouvernement fédéral n'opte donc pas pour la solution la plus +logique+, comme il le prétend, mais pour la solution la plus facile", commente Jef Van Damme.

Pour lui, si le gouvernement bruxellois ne réagit pas c'est sans doute parce que "différents partis ont tacitement approuvé ce plan". Il ne croit pas que les autorités bruxelloises n'ont pas été informées. "Soit quelqu'un ment, soit le gouvernement bruxellois ne pèse pas lourd dans la balance", a remarqué Jef Van Damme, annonçant qu'il posera des questions au gouvernement bruxellois "quant à l'impact de cette décision dont ils n'ont prétendument pas été informés".