Smartphones : Acer met le turbo

Le constructeur informatique taïwanais Acer a fait hier un peu de remue-ménage à propos de sa gamme de smartphones en mettant en évidence les derniers-nés de sa gamme. Du nouveau ? Pas vraiment puisqu’Acer est entré assez discrètement il y a une bonne année sur le marché des smartphones. Blog iRevolution, comment surfer sur la vague Apple ? Dossier: Techno, poco a poco

Smartphones : Acer met le turbo
©AP
P.V.C.

Le constructeur informatique taïwanais Acer a fait hier un peu de remue-ménage à propos de sa gamme de smartphones en mettant en évidence les derniers-nés de sa gamme. Du nouveau ? Pas vraiment puisqu’Acer est entré assez discrètement il y a une bonne année sur le marché des smartphones. Discrètement, parce qu’en sortie de crise, Acer aussi a eu chaud, même s’il n’a connu au pire qu’une stagnation de son chiffre d’affaires. Mais le voilà revenu au top, avec des résultats semestriels - ils seront publiés dans quelques jours - qui devraient être en ligne avec la croissance des années d’avant la crise. C’est en tout cas ce qu’a assuré hier Massimo D’Angelo, le responsable d’Acer Smart Handheld Business Group (Acer SHBG) au niveau mondial.

Le business traditionnel d’Acer tourne à nouveau à plein régime, et pour l’instant, le groupe occupe la première place mondiale en termes de parts de marché sur le segment des ordinateurs portables, et la deuxième derrière HP sur celui des ordinateurs de bureau. Mais on le sait, la tendance actuelle, lourde, va dans le sens d’une plus grande portabilité des machines. "Notre core business est la mobilité, et ça ne va pas changer", a assuré Massimo D’Angelo. Pour Dac Nguyen, responsable commercial, "l’irruption d’Acer dans le monde des smartphones est un mouvement naturel. En fait, globalement, ce n’est plus la technologie ni le soft qui fait le succès d’un produit, mais plutôt son adéquation avec la demande des utilisateurs. Nous avons donc orienté notre recherche sur les demandes précises des clients en matière d’applications et d’interfaces. Et on a combiné dans notre gamme les facilités qui plaisent vraiment : l’écran tactile, le clavier, la définition élevée, l’accès aisé aux réseaux sociaux, etc."

Ceci se traduit dans l’offre commerciale par une gamme déclinée en trois volets, destinés aux particuliers, aux entreprises et aux utilisateurs exigeants. Tous tournent sous Android, le système opérationnel de Google, avec à la clé des milliers d’applications téléchargeables. Les machines ressemblent très fort à des smartphones existants, mais à des prix très compétitifs (de 199 à 499 €), et assortis de petites facilités supplémentaires. Sans faire l’article, on trouve dans le lot des smartphones semblables à l’iPhone en plus ouvert et plus modulables, d’autres dont le look fait furieusement songer aux Blackberrys, et enfin des machines qui combinent les avantages des deux machines. Le rouleau compresseur Acer change de direction