Test-Achats porte plainte pour vente couplée

L'organisation de défense des consommateurs Test-Achats a introduit vendredi une plainte auprès du SPF Economie contre The Phone House, Bel Company et Media Markt pour vente couplée illégale de GSM avec assurance.

BELGA
Test-Achats porte plainte pour vente couplée

L'organisation de défense des consommateurs Test-Achats a introduit vendredi une plainte auprès du SPF Economie contre The Phone House, Bel Company et Media Markt pour vente couplée illégale de GSM avec assurance. Elle dénonce également le non respect de l'obligation d'information du consommateur notamment concernant la garantie légale. Pour Test-Achats, ces pratiques qui frappent des centaines de consommateurs lésés sont proches de l'escroquerie.

"Les pratiques de ces firmes consistant à vendre au consommateur un GSM ou un Smartphone avec une assurance contre le vol, les dégâts, l'oxydation... constituent une violation flagrante de l'article 72§1 de la loi du 6 avril 2010 relative aux pratiques du marché et à la protection du consommateur", a rapporté Test-Achats dans son communiqué. D'après cet article, toute offre conjointe au consommateur, dont au moins un des éléments constitue un service financier à l'instar des assurances, est interdite.

Test-Achats constate en outre que dans de nombreux cas, l'obligation contractuelle n'est pas respectée. "La couverture est refusée à tort alors que l'assurance devait intervenir. Le vol est rejeté parce dans un certain nombre de cas, il ne s'agit pas de vol avec violence. La perte est rejetée parce qu'il ne s'agit pas d'un vol", relève l'organisation de défense des consommateurs.

Media Markt réfute les accusations

Media Markt a réagi vendredi soir dans un communiqué à son encontre par Test-Achats plus tôt dans la journée auprès du SPF Economie pour vente couplée illégale de GSM avec assurance.

La chaîne de distribution spécialisée dans l'électronique et l'électro-ménager estime qu'elle ne rencontre aucune condition qui permettrait de parler d'offre conjointe et qu'elle respecte ses obligations contractuelles pour les consommateurs qui ont souscrit à des assurances. Pour parler d'offre conjointe, il faudrait que l'offre ait un caractère public, qu'elle impose l'achat d'un bien à celui d'un autre service, ou qu'elle apporte un avantage financier au client, explique le communiqué.

"Or, en ce qui concerne Media Markt, aucune de ces conditions n'est rencontrée", a réagi l'entreprise. Le communiqué précise que "chaque produit vendu par Media Markt est couvert par la garantie légale de 24 mois". A côté de cela, les clients qui le souhaitent peuvent prolonger la garantie jusqu'à cinq ans ou contracter une assurance contre le vol ou la perte, qui leur est présentée en toute transparence.

"Dans la même optique, Media Markt est convaincue d'avoir dans tous les cas respecté ses obligations contractuelles pour les consommateurs qui ont souscrit à ces assurances", conclut le communiqué. Outre Media Markt, The Phone House et Bel Company sont également visées par la plainte de Test-Achats, qui parle de pratiques "proches de l'escroquerie".