UCL et FUCaM veulent fusionner dès le printemps prochain

Quelques jours après l'échec de la tentative de fusion des quatre universités francophones dans l'UCLouvain, les conseils d'administration de l'université catholique de Louvain (UCL) et des Facultés universitaires catholiques de Mons (FUCaM) ont décidé d'avancer à deux vers une fusion de leurs institutions pour le printemps prochain.

BELGA
UCL et FUCaM veulent fusionner dès le printemps prochain
©Johanna de Tessières

Quelques jours après l'échec de la tentative de fusion des quatre universités francophones dans l'UCLouvain, les conseils d'administration de l'université catholique de Louvain (UCL) et des Facultés universitaires catholiques de Mons (FUCaM) ont décidé d'avancer à deux vers une fusion de leurs institutions pour le printemps prochain.

L'ambition reste la fusion des quatre institutions (UCL, Saint-Louis, Facultés Notre-Dame de la Paix à Namur -FUNDP- et FUCaM) de l'Académie de Louvain, a confirmé le conseil d'administration de l'UCL lors d'une réunion mercredi. Mais cette ambition ne pourra se concrétiser que lorsque le quatuor se sera rallié au projet, ce qui n'est actuellement pas le cas des FUNDP qui, malgré un vote vendredi dernier à 68 pc favorable à la fusion, n'ont pas atteint le quorum des 80 pc requis chez elles.

"Conscients de l'urgence du projet au niveau du Hainaut, les conseils d'administration des FUCaM et de l'UCL ont décidé d'entamer immédiatement ensemble des négociations en vue d'un projet commun de développement universitaire sur le Hainaut par une fusion UCL-FUCaM d'ici le printemps prochain", a indiqué le CA de l'UCL jeudi dans un communiqué.

L'avenir des FUCaM est en balance ces dernières années entre la volonté des universités catholiques de maintenir les Facultés montoises dans leur giron et celle des édiles montois emmenés par le bourgmestre de Mons et président du PS Elio Di Rupo de rapprocher les universités hennuyères sur base géographique.