Lutgen: "Aider les jeunes agriculteurs à maîtriser leurs terres"

Le ministre wallon de l'Agriculture Benoît Lutgen (en haut à droite sur notre photo) a indiqué vendredi à la foire de Libramont qu'il prépare des mesures d'aide aux jeunes agriculteurs afin de leur permettre d'acquérir les terres qu'ils cultivent.

BELGA
Lutgen: "Aider les jeunes agriculteurs à maîtriser leurs terres"

Invité sur le stand de la FUGEA, une association militant notamment contre les OGM et les excès de l'industrie agro-alimentaire, le ministre a indiqué qu'il partageait la plupart de ses préoccupations, malgré leurs relations parfois tendues.

Actuellement, trop d'agriculteurs ne sont pas propriétaires de leurs terres et ne peuvent ainsi maîtriser leur production, a relevé M. Lutgen, pour expliquer son initiative. Il s'est aussi dit d'accord avec la FUGEA pour plafonner les aides aux agriculteurs, afin que les gros producteurs ne les monopolisent pas.

Le ministre a encore indiqué qu'il voulait aussi davantage lier les aides agricoles à la création d'emploi. Visiblement satisfaits, les responsables de FUGEA ont alors remis au ministre wallon une vache factice mais grandeur nature "Lait équitable" habillée des couleurs noir, jaune et rouge. Le matin même, le premier ministre Yves Leterme avait pu repartir de la foire avec un fier coq bastognard dans les bras, lui aussi habillé des couleurs nationales et offert par... Benoît Lutgen.

Les agriculteurs iront installer officiellement la vache équitable au domicile du ministre le 16 septembre, ont-ils annoncé.


Leterme salue la fierté du monde agricole Lors de sa journée d'ouverture vendredi, la foire de Libramont a déjà attiré une foule nombreuse, malgré le temps maussade. Comme de coutume, le monde politique wallon, et même fédéral, a tenu à être présent et le premier ministre Yves Leterme a parlé de la foire comme d'un "moment de fierté" annuel pour tout le secteur agricole. Il a aussi dit la volonté du monde politique de rester aux côtés des agriculteurs et exprimé son respect pour leur travail. En plus des innombrables stands et chapiteaux installés par des entreprises privées ou des organismes institutionnels sur la prairie de Libramont, la foire accueille aussi divers engins agricoles ou de génie civil, sans compter les milliers de tête de bétail, volaille, chevaux, porcs, etc... Et l'Ardenne joyeuse attire les amateurs de gastronomie locale. Loin du tumulte de cette grande célébration agricole, des techniciens et spécialistes se penchent studieusement sur des sujets très techniques, souvent liés au bois et à la forêt, thème de l'année oblige. Ainsi, une Table ronde a abordé le thème de l'exploitation du bois, sur fond de production d'énergie propre et de réduction d'émission de CO2. Elle a mis en valeur le dilemme entre une exploitation à des fins "commerciales" de la forêt et l'utilisation du bois comme producteur d'énergie, soutenue par des primes gouvernementales.