UBS supprime 3.500 emplois dans le monde

La banque suisse UBS a annoncé mardi la suppression de 3.500 postes dans le monde. La banque suisse est présente en Belgique à Bruxelles, Anvers et Gand et emploie une septantaine de personnes.

BELGA
UBS supprime 3.500 emplois dans le monde
©AP

La banque suisse UBS a annoncé mardi la suppression de 3.500 postes dans le monde. La banque suisse est présente en Belgique à Bruxelles, Anvers et Gand et emploie une septantaine de personnes.

Pressée de réduire ses coûts pour maintenir sa rentabilité dans un environnement marqué par l'incertitude, UBS va supprimer près de 3500 emplois, dont 400 en Suisse, sur les 65.00 postes à plein temps qu'elle compte. Le numéro un bancaire helvétique prévoit de procéder à des licenciements.

Les réductions d'effectifs concernent toutes les divisions, a précisé mardi le numéro un bancaire helvétique, dans un bref communiqué détaillant les mesures de réductions des coûts annoncées à fin juillet en lien avec la publication des résultats semestriels. L'unité de banque d'affaires, Investment Bank, sera la plus touchée, avec quelque 1.500 emplois biffés (45%).

La division regroupant les activités d'UBS dans la gestion de fortune et ainsi que ses affaires en Suisse, Wealth Management & Swiss Bank verra pour sa part disparaître près de 1.200 postes (35%). Les unités spécialisées dans la gestion d'actifs, Global Asset Management, ainsi que dans la gestion de fortune aux Etats-Unis, verront leur effectif se contracter de 400 postes chacune.

Outre des licenciements, la compression d'effectif interviendra aussi par l'entremise des fluctuations naturelles et la rationalisation ultérieure du patrimoine immobilier de la banque.