Le référendum grec portera sur l'appartenance à la zone euro

La Grèce doit décider si elle veut ou non rester dans la zone euro et clarifier sa position sur le plan de sauvetage européen, décidé la semaine dernière, si elle veut espérer obtenir le versement de l'aide financière promise, a déclaré mercredi le président français Nicolas Sarkozy.

Le référendum grec portera sur l'appartenance à la zone euro
© AP
AFP

La Grèce doit décider si elle veut ou non rester dans la zone euro et clarifier sa position sur le plan de sauvetage européen, décidé la semaine dernière, si elle veut espérer obtenir le versement de l'aide financière promise, a déclaré mercredi le président français Nicolas Sarkozy.

Le président français, qui s'exprimait à l'issue d'une réunion de crise à Cannes (sud-est) entre dirigeants de l'UE et du FMI et en présence du Premier ministre grec Georges Papandréou, a également affirmé que la mise en oeuvre du plan décidé la semaine dernière à Bruxelles serait "accélérée".

"Nous avons dit clairement aux autorités grecques, la majorité mais aussi l'opposition (...), que les Européens et le FMI ne pourront envisager de verser la sixième tranche du programme d'aide à la Grèce que lorsque la Grèce aura adopté l'ensemble du paquet du 27 octobre et que tout incertitude sur l'issue du référendum aura été levée", a déclaré devant la presse le chef d'Etat français, en présence de la chancelière allemande Angela Merkel. "La Grèce veut-elle rester ou non dans le zone euro ?", s'est encore interrogé M. Sarkozy. "Nous le souhaitons", mais "c'est sur cette question" que le peuple grec "devrait se prononcer, si un référendum devait être organisé", a-t-il ajouté.

"Nous lançons un appel solennel pour qu'un consensus politique puisse être rapidement réuni en Grèce", a affirmé M. Sarkozy. Athènes a ébranlé l'Europe ainsi que les marchés financiers en annonçant lundi, à la surprise générale, sa décision de soumettre à un référendum à hauts risques le plan européen d'allègement de la dette grecque et d'endiguement de la crise de la zone euro, décidé la semaine dernière.


Sur le même sujet