L'UE veut une rallonge de 9 milliards pour les dépenses

Cette hausse de +6,8% est jugée "inacceptable" par certains gouvernements. Mais elle est nécessaire pour rembourser aux Etats les dépenses engagées, a expliqué la Commission.

afp
L'UE veut une rallonge de 9 milliards pour les dépenses
©AFP Internet / afp.com

La Commission européenne va demander mercredi aux Etats de l'UE d'accepter un budget de 138 milliards d'euros pour les dépenses en 2013, soit une hausse de neuf milliards d'euros (+6,8%) jugée "inacceptable" par certains gouvernements. Cette hausse "substantielle" est nécessaire pour rembourser aux Etats les dépenses engagées, a expliqué la Commission.

Le porte-parole du commissaire au budget Janusz Lewandowski n'a pas été en mesure de confirmer le chiffre de 138 milliards, car les ultimes arbitrages sont attendus au cours de la réunion du collège des commissaires mercredi. Mais il a précisé qu'une "hausse substantielle" était nécessaire car "les factures pour des projets approuvés par les 27 doivent être réglées maintenant".

"Des économies sont également étudiées dans tous les postes", a-t-il souligné. Le projet de budget pour l'année 2013 préparé par la Commission prévoit, selon des informations obtenues la semaine dernière par l'AFP et pas démenties depuis, 138 milliards d'euros pour les dépenses, soit une hausse de neuf milliards par rapport à 2012.

"Une telle proposition est inacceptable" pour les Etats contributeurs de l'UE (Allemagne, France, Royaume-Uni, Autriche, Suède, Pays-Bas, Finlande et Italie), a affirmé un diplomate européen.

Les dépenses de l'UE ont été fixées dans un cadre pluriannuel pour la période 2007-2013 avec un plafond de 926 milliards d'euros.

L'addition des dépenses approuvées par les Etats pour les six premiers budgets (2007 à 2012) fait apparaître un total de 713,4 milliards d'euros. L'ajout de 138 milliards (pour 2013) porterait cette somme à 851,4 milliards de dollars, soit à près de 80 milliards d'euros au-dessous du plafond approuvé.